Cameroon Tribune (Yaoundé)

Afrique de l'Ouest: De l'argent frais pour la guerre au Mali

Photo: African Union
Conférence des donateurs pour le Mali, à Addis Abéba, en Ethiopie, le 29 Janvier 2013.

Plus de 450 millions de dollars récoltés ce mardi 29 janvier pour venir en aide au pays.

466 milliards de F était l'objectif à atteindre pour la Cedeao. Mais ce sont un peu plus de 221 milliards de F qui auront été promis lors de la conférence des donateurs pour le Mali ce mardi à Addis-Abeba en Ethiopie. Toutefois, d'« importantes contributions » en nature ont également été recueillies, sans être chiffrées dans l'immédiat, a annoncé le commissaire de l'Union africaine (UA) à la paix et la sécurité, Ramtane Lamamra. Parmi celles-ci, le geste de la Guinée équatoriale qui va fournir du carburant pour l'ensemble des troupes africaines déployées. Des fonds et matériels destinés aussi bien aux besoins militaires qu'humanitaires du Mali.

Peu de détails étaient disponibles hier sur les nouvelles contributions. Toutefois, il aura surtout été question hier de compléter des promesses faites depuis quelques jours par quelques nations et organisations. Le Japon avait déjà promis 58 milliards de F, l'Union africaine 24 milliard idem pour l'Union européenne, la France, 23 milliards en plus du coût de son intervention et des dons prévus pour l'armée malienne, entre autres.

Sur le terrain au Mali, la quasi-totalité des villes du Nord ont été libérées des islamistes. Mais les Touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (Mnla) qui ont repris possession de Kidal et Tessalit à l'Extrême Nord du pays en interdisent l'accès à l'armée malienne tout en l'autorisant aux soldats français.

S'agissant des islamistes, plusieurs sources indiquent qu'ils se sont réfugiés dans les régions montagneuses de l'Extrême Nord du Mali, difficiles d'accès. Pour certains analystes, on s'achemine vers une stratégie de conflit asymétrique, sur deux fronts: à la fois au Mali et à l'extérieur, les islamistes pouvant procéder à des attentats sur le territoire français en guise de représailles. De même, la guerre pourrait tourner à la guérilla, avec des attaques ponctuelles, des enlèvements et des attentats. D'où la présence des troupes tchadiennes et nigériennes à Gao notamment dans une optique de protection des villes reconquises. D'ailleurs, en affirmant, lundi dernier, que la guerre est en train d'être gagnée, le président français François Hollande a déclaré que c'est aux Africains qu'il reviendra d'aller déloger les terroristes.

Par ailleurs, la population de Tombouctou a pillé hier des boutiques de commerçants arabes, relégués au rang de « complices des djihadistes ». Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, a invité les autorités à mettre fin aux exactions et à poursuites leurs auteurs. En outre, les élections au Mali pourraient être convoquées avant le 31 juillet 2013. C'est du moins le voeu formulé à Addis Abeba par le président Dioncounda Traoré.

Ads by Google

Copyright © 2013 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Des fonds pour financer la guerre au Mali

Conférence des donateurs  pour le  Mali, à Addis Abéba, en Ethiopie, le 29 Janvier 2013.

La conférence des donateurs pour le Mali s'est tenue, le mardi 29 janvier à Addis-Abeba, et a permis de collecter près de 455 millions de dollars sur les 950 millions que la ... Read more »