Togo/Tunisie: Qualification historique des Eperviers en quart de finale

Le Togo a écrit un morceau d'histoire lors de la Coupe d'Afrique des Nations, le mercredi, en gagnant le point dont il avait besoin aux dépens de la Tunisie pour atteindre les quarts de finale.

Le match nul de 1 à 1 signifie qu'il va rencontrer le Burkina Faso en quarts de finale, dimanche, avec une chance de plus de prouver sa capacité à surmonter les conflits et les problèmes au sein de l'équipe et surprendre sur la scène internationale.

Il était attendu d'Emmanuel Adebayor qu'il soit au centre de la scène, mais c'est l'arbitre sud-africain Daniel Bennett qui fera les gros titres des journaux après avoir accordé à la Tunisie deux penalties, refusé une revendication légitime d'Adebayor et ensuite sanctionné le mauvais joueur togolais.

Les Togolais, tout en célébrant leur victoire, ont quitté le stade de Nelspruit Mbombela, se sentant décidément lésés.

Mais à vrai dire ils ont également eu un peu de chance dans le jeu quand ils ont pris l'avantage à la 13ème minute grâce à Serge Gakpé.

Adebayor effectua une passe remarquable à Gakpe qui semblait hors-jeu de manière suspecte, et qui rata le cadre des camps de la Tunisie.

L'équipe du Togo avait commencé la partie avec beaucoup plus de vivacité que celle de l'Algérie et a dominé le match dans les 20 premières minutes, durant lesquelles elle a obtenu plusieurs bonnes occasions, qui ont abouti au but de Serge Gakpé.

La Tunisie eut du mal à entrer dans le jeu, mais obtint un penalty à la 30ème minute.

Dare Nibombe a été sanctionné pour avoir retenu Walid Hicheri de la Tunisie au sol dans une bousculade sur un corner et Khaled Mouelhi a transformé le penalty qui s'en est suivi.

Le Togo se montra une nouvelle fois plus entreprenante dans la seconde période avec Adebayor, qui usait de sa vitesse et puissance pour créer plusieurs occasions que ses coéquipiers ne parvenaient pas à concrétiser, et qui ensuite frappa la barre transversale lui-même d'une tête à la 70ème minute.

Juste avant cela, Bennett avait sanctionné Ni Bombe, alors que c'est Serge Akiko qui aurait dû l'être et cette injustice fut aggravée, lorsque Adebayor alla s'écrouler alors qu'il essayait de contourner le gardien de but à la recherche d'un deuxième but, mais le penalty ne lui fut pas accordé.

La situation atteignit un point critique cinq minutes plus tard, lorsque Ni bombe marcha sur les talons de Khalifa Sabre et que Bennett accorda un autre penalty à la Tunisie - après quelques secondes de délibération.

La Tunisie devait marquer pour gagner la partie. Le gardien plongea du mauvais côté, mais Moulai tira sur le poteau.

La colère des Togolais devint incontrôlée avec quatre de leurs joueurs qui furent sanctionnés successivement en un temps record.

Ads by Google

Copyright © 2013 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.