31 Janvier 2013

Egypte: L'opposition appelle à une réunion d'urgence avec le pouvoir

Alors que les violences se poursuivent en Egypte où trois personnes ont été tuées mercredi 30 janvier dans les accrochages entre manifestants et policiers, des dirigeants du Front du salut national, principale coalition d'opposition égyptienne, ont appelé ce jour à une réunion d'urgence avec le pouvoir islamiste. Le Front rejetait jusqu'à présent le dialogue auquel appelait le président Mohamed Morsi.

Ce sont deux figures de proue du Front du salut qui ont appelé à la réunion : Mohamed el-Baradei, prix Nobel de la paix et coordinateur du Front, et Amr Moussa, ancien secrétaire général de la Ligue arabe.

Avant d'entamer un dialogue, le Front avait posé pour condition que « le président Morsi reconnaisse sa responsabilité dans le sang versé, qu'il forme un gouvernement d'union nationale, et qu'il défère le ministre de l'Intérieur devant la justice ».

Ce changement d'attitude de Baradei et Moussa, comme la décision du président Morsi de faire marche arrière sur l'état d'urgence et le couvre-feu imposés aux villes du canal de Suez, interviennent après un coup de semonce tiré par l'armée. Le ministre de la Défense, le général Abdel Fattah al-Sissi avait déclaré que la crise actuelle menaçait le pays d'effondrement si les hommes politiques ne s'entendaient pas. Il avait conclu que l'armée, elle, ne s'effondrerait pas.

L'avertissement d'un retour de l'armée à la tête des affaires a visiblement été entendu par le pouvoir et l'opposition.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.