31 Janvier 2013

Nigeria: La filiale de Shell jugée responsable de pollution

Photo: Dulue Mbachu/IRIN
Zone pollué par la fuite d'un oléoduc de Shell à Kegbara-Dere dans le district d'Ogoni au Delta du Niger.

Un groupe de fermiers nigérians a poursuivi le groupe pétrolier Shell pour avoir pollué ses terres et ses eaux poissonneuses à la suite de déversements de produits pétroliers en 2005 dans le delta du Niger dans le sud du Nigeria. Le procès qui s'est tenu à La Haye a finalement condamné Shell Nigeria, filiale du groupe - mais pas la maison mère - à verser des indémnités aux plaignants dans une des affaires qui concerne des fuites dans un oléoduc. Certaines ONG y voient un précédent en matière de responsabilité environnementale.

Un procès a été intenté contre le groupe Shell par des agriculteurs nigérians soutenus par une ONG, « Les Amis de la Terre ». Les plaignants ont accusé le groupe anglo-néerlandais d'être responsable de fuites d'oléoducs qui ont détruit leurs terres et leurs étangs. Et exigé que Shell nettoie les dégâts dans leurs villages, s'engage à surveiller et mette à jour son matériel défectueux.

Après trois ans de procédure, le tribunal de La Haye a rendu son verdict ce mercredi.

Shell n'a pas été jugé responsable, en tant que société-mère mais sa filiale Shell Nigeria a été condamnée à payer des indemnités dans une affaire.

Celle ci concerne des fuites près du village de Ikot Ada Udo, en pays Ogoni dans la région du Delta du Niger. Des fuites survenues en 2006 et 2007.

Pour ce qui est des requêtes dans les quatre autres affaires, toutes ont été rejetées. Le tribunal a estimé que les fuites étaient dues à des sabotages liés au vol de pétrole, mais que Shell Nigeria aurait dû prendre des mesures pour l'en empêcher.

Pour les plaignants, c'est un verdict en demie-teinte, mais qui prouve que justice est possible.

Joint à Abuja par RFI , Nnimo Bassey, ancien président des « Amis de la Terre », a estimé que l'affaire établit un précédent. Selon lui, « D'autres plaintes suivront. »

Des rapports dénoncent régulièrement l'étendue de la pollution pétrolière dans la région du Delta du Niger. Mais faute de réglementation adéquate, populations et compagnies pétrolières se renvoient la responsabilité de ces fuites.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

20 ans après, Shell annonce son retour au Nigeria

Zone pollué par la fuite d'un oléoduc de Shell à Kegbara-Dere dans le district d'Ogoni au Delta du Niger.

Aprés vingt ans d'abscence, la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell a annoncé ce jeudi 11 avril son retour dans la région trés pollué de l'Ogoni, d'où elle avait ... Read more »