L'Express de Madagascar (Antananarivo)

Madagascar: Relance de la plateforme riz

Une prise en main. Les membres de la Plateforme de concertation et de pilotage de la filière riz (PCP riz) ont décidé de reprendre pleinement les activités de cette structure.

Ils ont profité d'une rencontre à l'occasion du nouvel an hier, pour tenir une première réunion après quelques années de mise en veilleuse.

Roland Ravatomanga, ministre de l'agriculture et ancien secrétaire général, a également été présent à cette rencontre. L'occasion était surtout destinée à échanger les premières informations, et surtout d'établir un état des lieux de toute la filière dans le contexte actuel.

« Les membres se sont convenus d'un commun accord de reprendre les activités de la plateforme, même à titre de bénévole.

Nous nous sommes rendus compte qu'il valait mieux réagir maintenant, avant que la situation de la filière riz ne se dégrade davantage », a déclaré Andry Rakotovao, président en exercice de la plateforme.

La PCP riz a été créée en 2005, à la suite d'une grande perturbation de l'approvisionnement du marché de tout le pays.

Toutes les parties prenantes de la filière y sont donc représentés depuis les riziculteurs, les institutions de microfinance, les techniciens, les ministères concernés et les importateurs jusqu'aux consommateurs.

Elle fonctionnait avec des fonds de la Banque mondiale et de l'Agence française de développement (AFD).

Reprise de rythme

Ce financement a pris fin en juin 2010, et à cause de la situation politique du pays, n'a plus été renouvelé. Malgré tout, la plateforme n'a pas complètement arrêté ses activités, mais a continué à apporter son concours dans la gestion des périodes de soudure, aussi bien en 2011 qu'en 2012.

« En fait, la PCP riz ne travaillait plus qu'occasionnellement et avec ses propres moyens. Et pourtant, son intervention devrait être permanente et devrait concerner également la culture.

Aujourd'hui, nous avons décidé de reprendre l'ensemble de nos activités », a souligné Alain Ratsimbaharison, secrétaire exécutif de la plateforme.

La PCP riz va donc fonctionner à nouveau à plein régime avec ses propres moyens. Et son président lance un appel aux bailleurs de fonds et tous ceux qui peuvent apporter leur aide pour que ses activités puissent reprendre normalement.

Aujourd'hui, l'espoir pourrait venir du ministère de l'Agriculture et de celui du Commerce, qui ont déjà promis d'apporter leur appui.

Ads by Google

Copyright © 2013 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.