31 Janvier 2013

Ethiopie: L'Usaid et Dupont s'associent à l'Ethiopie pour accroître les récoltes de maïs

document

Washington — L'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) s'est associée avec le géant de l'innovation DuPont et le gouvernement éthiopien afin d'aider 30.000 petits agriculteurs en Éthiopie à produire davantage de maïs.

Le partenariat pour l'amélioration du maïs a été annoncé le 24 janvier à Davos, en Suisse, parallèlement avec le Forum économique mondial, une réunion annuelle de leaders des secteurs public, privé et académique. DuPont a annoncé, pour sa collaboration, un investissement de plus de 3 millions de dollars sur les trois prochaines années. L'USAID estime que cet argent permettra d'augmenter la productivité des petits agriculteurs de maïs jusqu'à 50 %, tout en réduisant les pertes des récoltes jusqu'à 20 %.

L'USAID soutient les efforts de l'Éthiopie pour encourager les collaborations afin de produire davantage de denrées, dont le maïs, une source alimentaire d'importance qui contribue de manière significative au développement économique du pays, selon l'USAID.

« Investir dans les petits agriculteurs demeure la clé pour débloquer la croissance agricole et transformer les économies », a déclaré Rajiv Shah, administrateur de l'USAID.

L'annonce marque le point d'orgue d'une année d'activité entre l'USAID, DuPont et l'Éthiopie.

Rajiv Shah, administrateur de l'USAID, a visité en janvier 2012 le site de recherches agricoles de DuPont dans le Delaware. Il a déclaré que l'USAID « met à profit le pouvoir de cette recherche » en établissant un partenariat avec Pioneer Hi-Bred, la filiale de DuPont, et la Fondation Bill et Melinda Gates, afin de développer des variétés de maïs qui utilisent le nitrogène efficacement. Pioneer est la deuxième plus grande entreprise de semences au monde.

« Grâce à ce partenariat, nous sommes en mesure de toucher davantage de petits agriculteurs pour les aider à améliorer le rendement des récoltes en utilisant moins de fertilisants », a déclaré M. Shah.

En mai 2012, le président Obama et d'autres leaders du groupe des Huit (G8) nations les plus industrialisées, des leaders africains et des chefs d'entreprise ont présenté la Nouvelle alliance mondiale pour la nutrition et la sécurité alimentaire au sommet du G8 à Washington. L'Alliance a d'abord avalisé les plans de l'Éthiopie, du Ghana et de la Tanzanie dans leurs efforts pour coordonner les investissements publics et privés avec les priorités du développement agricole national.

Dans son plan, l'Éthiopie a annoncé qu'elle allait faciliter les investissements nationaux et étrangers des secteurs privés ainsi que les transferts de technologie dans la production agricole et le marketing, notamment des semences améliorées, des fertilisants, l'irrigation, la protection des récoltes, la formation, le suivi des récoltes, le stockage, le réseau routier et le financement.

La société DuPont a annoncé de son côté qu'elle allait travailler avec l'Alliance nouvelle pour s'associer au gouvernement éthiopien afin d'aider les petits agriculteurs à bénéficier de ses recherches et à produire davantage de nourriture.

En septembre 2012, les représentants de l'USAID, de la Banque mondiale, du gouvernement éthiopien et d'autres intervenants se sont réunis à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour discuter des moyens de faire progresser les objectifs de l'Alliance nouvelle de l'Éthiopie et de mettre en place l'engagement et la responsabilité au sein des politiques agricoles et d'investissements du pays.

« Nous comprenons que des solutions locales, une acceptation locale et des collaborations communautaires sont critiques pour améliorer la sécurité alimentaire en Afrique et dans le monde entier », a déclaré Ellen Kullman, PDG de DuPont, en mai 2012. Elle a ajouté que DuPont allait recruter également des talents locaux pour superviser la recherche et les opérations en Afrique et pour s'assurer que ses solutions de développement soient économiquement, socialement et écologiquement durables.

« La collaboration entre l'USAID et DuPont avec le gouvernement éthiopien marque une étape significative vers une productivité améliorée de maïs chez les petits agriculteurs par le biais de pratiques agronomiques et de contributions », a déclaré à Davos James Borel, le vice-président exécutif de l'entreprise.

Ads by Google

Copyright © 2013 United States Department of State. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.