1 Février 2013

Egypte: De violents heurts opposent forces de l'ordre et manifestants anti-Morsi au Caire

Photo: Xinhua/STR
Manifestations en Egypte.

Des milliers d'opposants au président Mohamed Morsi ont manifesté dans les rues du Caire ce vendredi 1er février 2013. Des violences ont éclaté en milieu d'après-midi entre les forces de l'ordre et des manifestants aux abords du palais présidentiel.

Les manifestations, qui s'étaient déroulées pacifiquement tout au long de la journée, ont viré à la violence en milieu d'après-midi. Des accrochages ont opposé policiers et manifestants près de l'ambassade britannique, située à deux cents mètres de la place Tahrir.

Mais les choses ont vraiment basculé peu avant 18 heures quand des manifestants ont tenté de forcer les grilles du palais présidentiel dans le quartier d'Héliopolis. Ils ont répondu aux grenades assourdissantes lancées par la garde présidentielle par des cocktails Molotov.

La présidence rend l'opposition responsable des « violences et du sabotage »

Ce n'est que près d'une heure plus tard que les brigades anti-émeutes sont intervenues avec force au moyen de grenades lacrymogènes. Les manifestants ont répondu par des batteries de feux d'artifices tandis que les policiers ont incendié une dizaine de tentes où des protestataires campaient depuis un mois.

Dans un communiqué publié dans la soirée, la présidence a fait porter la responsabilité des « violences et du sabotage » aux « forces politiques qui ont appelé aux manifestations » et a indiqué qu'une enquête sera ouverte.

En début de soirée, ce vendredi 1er février, des accrochages se poursuivaient toujours aux abords du palais présidentiel entre les forces de l'ordre et quelques centaines de jeunes manifestants.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.