Afrique du Sud/Mali: Gordon Igesund - ' la peur nous a quittés'

interview

Le sélectionneur de l'équipe d'Afrique du Sud, Gordon Igesund, a affiché une grande décontraction à la veille du quart de finale de la CAN 2013 face au Mali, le 2 février à Durban. Le coach des Bafana Bafana affirme entre autre que ses joueurs ne sont plus écrasés par la pression d'être le pays hôte du tournoi.

Gordon Igesund, la dernière fois que le Mali a affronté l'Afrique du Sud en phase finale de la CAN, c'était lors de l'édition 2002. Le Mali, pays hôte du tournoi, avait gagné 2-0 en quarts de finale. Le Mali est maintenant en guerre. Quels sont les facteurs qui motivent vos joueurs pour ce match ?

Je pense que 2002, c'est du passé. Nous ne pensons pas à ce qui s'est passé avant. Nous sommes concentrés sur ce que nous avons à faire. Ce sera un match fantastique. Les deux équipes veulent atteindre les demi-finales pour tout un tas de raisons évidentes. Nous sommes comme les Maliens : nous voulons absolument nous qualifier.

L'équipe du Mali est très forte physiquement, surtout au milieu de terrain. Allez-vous changer quelque chose pour répondre à ce défi physique ? Ou allez-vous garder la même configuration que lors des deux derniers matches avec beaucoup de vitesse dans le jeu ?

Pour répondre à votre question, nous devrons jouer au sol, jouer rapidement et utiliser toute la vitesse de notre jeu. Ils ont leurs forces et nous avons les nôtres. [...] Je pense que les garçons m'ont démontré durant ces derniers jours qu'ils sont plein de confiance. La peur semble nous avoir quittés. Il y a eu beaucoup de pression sur tout ce groupe durant le premier tour. Ça a été une pression extrême d'être le pays hôte. Les joueurs ont commencé à prendre conscience que nous sommes capables de réussir.

Quel est le joueur malien que vous craignez le plus ?

Nous n'avons peur d'aucun joueur dans leur équipe ou dans une autre. Mais nous devons respecter notre adversaire pour les joueurs dont il dispose. Pas besoin de parler de Seydou Keita. On sait de quoi il est capable. Et ils ont plein d'autres joueurs de talent.

Le Mali a été souverain au milieu de terrain face à la RDC. Est-ce que ce quart de finale peut se jouer au milieu de terrain ?

Vous avez raison mais pour ce match (face à la RDC), le Mali savait qu'un point lui suffisait pour se qualifier. Les Maliens ont donc joué de manière à prendre ce point. Comme je l'ai dit auparavant, ils ont des joueurs fantastiques, capables d'effectuer de beaux mouvements, de bonnes passes, qui sont très à l'aise balle au pied. Mais chaque match est différent. Nous les avons vus jouer contre le Ghana et ça a été un match totalement différent et qu'ils ont perdus. Nous nous sommes donc préparés pour différents cas de figure.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.