Togo/Burkina Faso: D'improbables challengers se préparent pour les quarts de finale de la CAN

Avant le début de la Coupe d'Afrique des Nations 2013, rares étaient ceux qui auraient misé sur la présence du Burkina Faso ou du Togo en quarts de finale de la compétition.

Mais l'une de ces deux équipes se qualifiera pour les demi-finales à l'issue de leur rencontre de quart de finales à Nelspruit, le dimanche ; et si c'est le Togo qui est qualifié, cela fera encore plus date dans l'histoire.

Les éperviers ont déjà terminé leur campagne la plus réussie de Coupe des Nations, en atteignant les quarts de finale pour la première fois, et s'ils passaient ce cap, leur exploit serait encore plus étonnant.

L'emblématique Emmanuel Adebayor ne devait à l'origine pas faire partie de cette campagne, mais il s'est finalement entendu avec la Fédération togolaise de football à la dernière minute.

Il a beaucoup contribué à ce que son équipe soit allée aussi loin dans la compétition, et sera à nouveau décisif contre les Burkinabés.

«Je suis très heureux - je fais partie de l'histoire. C'est une bonne chose pour le pays et une bonne chose pour moi. On peut même aller au-delà de ce que nous pensons pouvoir faire, et j'espère que maintenant nous avons une chance de gagner la coupe. Nous ne devons plus hésiter maintenant », a déclaré Adebayor.

Bien qu'Adebayor veuille que son équipe « fonce », l'entraîneur Didier Six s'est montré plus prudent.

«Je suis très heureux pour l'équipe togolaise et nous sommes tournés vers les quarts de finale. Il s'agit d'une grande réussite pour la nation. Mais nous devons garder les pieds sur terre. Nous n'avons encore rien gagné, nous avons juste besoin de nous concentrer sur notre match contre le Burkina Faso présentement », a déclaré Six.

Le meilleur résultat du Burkina Faso dans la compétition est une quatrième place, qu'il a atteinte quand il a accueilli la compétition en 1998. C'est le seul moment où il a atteint les demi-finales.

Son entraîneur, le Belge Paul Put, dit qu'il doit saisir cette rare occasion.

«J'ai dit à mes joueurs : ils s'agit d'un moment pour écrire l'histoire, il se peut que cette chance ne se représente plus. C'est une grande réussite que d'avoir atteint ce stade. Nous avons puisé notre force mentale des matchs contre le Nigeria et la Zambie. Nous espérons mieux», a déclaré Put.

L'entraîneur devra se passer de son étoile Alain Traoré, blessé au début du match nul avec la Zambie sur le score de 0 à 0, qui a lui a permis de se qualifier dans le Groupe C.

«Avec Alain, nous savons que nous avons quelqu'un qui est bon sur les corners et les coups francs, donc il va nous manquer sur ce plan du jeu, mais nous devons compenser cela sur un autre plan », a dit Put.

« Vous savez que ce sera un match difficile, mais je pense que nous devrions continuer avec la même confiance et nous verrons ce qui arrivera ».

Ads by Google

Copyright © 2013 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.