Bénin: Cambriolage au trésor public béninois

Au Bénin, à Cotonou, le Trésor Public a été la cible d'un cambriolage dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 février 2013. Des voleurs ont pénétré dans le bureau de la caisse centrale et ont emporté quelque 227 millions de francs CFA (plus de 300 000 euros).

De source proche de l'enquête, les cambrioleurs n'ont pas eu accès au coffre-fort du du Trésor public à Cotonou. Seules les cantines entreposées dans le bureau faisant office de caisse centrale ont été vidées avec au dernier bilan 227 millions de francs CFA emportés. Il n'y a pas d'énormes dégâts matériels : une porte défoncée et des vitres enlevées.

Au guichet, le cambriolage survenu dans la nuit de dimanche à lundi est pratiquement passé sous silence. Quelques usagers rencontrés sur les lieux n'en croient pas leurs oreilles.

Pourtant, à l'intérieur des bâtiments, la police poursuit ses interrogatoires. Plusieurs agents du Trésor en charge de la sécurité ont été arrêtés lundi. Dans ce dossier qui rappelle les faits mystérieux survenus dans certains ministères, la police n'entend écarter aucune piste.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.