Un financement du fonds des énergies durables en faveur de 50 000 personnes

SPONSOR WIRE

Le Fonds des énergies durables pour l'Afrique (SEFA) a approuvé une subvention d'un million de dollars EU destinée à finaliser le montage d'un projet hybride d'énergies renouvelables sur l'île de Nosy Be à Madagascar.

Cette subvention couvrira les études de faisabilité visant à explorer une combinaison de technologies (éolien, solaire, hydroélectrique), une assistance technique à la compagnie nationale d'électricité et le conseil juridique et financier pour la mise en place d'un partenariat public-privé.

Dans le cadre de cet appui, la Banque africaine de développement (BAD) jouera un rôle important en amont, en favorisant l'implication d'investisseurs privés et d'autres structures de financement dans ce projet. L'objectif est de bâtir une solution énergétique viable avec un fort impact socio-économique.

L'île de Nosy Be est l'une des zones touristiques les plus appréciées du pays. Mais elle souffre d'une situation énergétique fortement précaire : les services énergétiques y sont peu fiables, chers et basés sur des technologies nuisant à l'environnement.

Le projet qui représente un investissement d'environ 30 millions de dollars EU prévoit la construction d'une centrale électrique plus pérenne aux plans technologique et économique. D'une capacité initiale de 8 MW fournie par des sources d'énergies renouvelables, la centrale se substituera en partie à la coûteuse production électrique thermique existante et la complétera afin de faire face à la demande.

L'impact économique escompté du projet est important, avec notamment la création de 70 nouvelles entreprises et 300 emplois supplémentaires par an, principalement dans le secteur touristique et les métiers d'accueil. Le projet permettra d'améliorer la qualité des prestations au bénéfice des clients actuels de la compagnie nationale d'électricité. De même qu'il doublera le taux d'électrification à Nosy Be qui atteindra 70 % dans cinq ans. 50 000 personnes pourront ainsi bénéficier de services énergétiques plus fiables. En outre, les technologies utilisées permettront de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre.

Le projet est la concrétisation des stratégies respectives du gouvernement de Madagascar et de la BAD. En 2012 le gouvernement malgache a mis en place d'importantes incitations fiscales pour faciliter les investissements dans le secteur des énergies renouvelables.

Copyright © 2013 African Development Bank. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.