La Prospérité (Kinshasa)

7 Février 2013

Congo-Kinshasa: Les militaires rwandais aux alentours de Goma !

Photo: Radio Okapi
Des délégués du M23 à Kampala lors des négociations avec le gouvernement congolais (Décembre 2012).

Kinshasa — La province du Nord-Kivu est à nouveau plongée dans la psychose à cause des mouvements des militaires rwandais associés aux rebelles du M23. Ils sont signalés aux environs de l'aéroport de Goma. Les militaires rwandais promettent de faire couler le sang à Goma dans une semaine.

A Kanyabayonga, les élèves de l'Institut Heri ont été chassés de l'école. Les femmes qui vaquaient à leurs activités champêtres ont été, aussi, priées de vider le lieu. Présentement, les militaires rwandais sont campés à Monigi, dans le village de Kamirembe.

Mêmes scenarii lors de la prise de la ville de Goma, au mois de décembre 2012. Ce que les yeux de la société civile du Nord-Kivu ont vu ne sont pas des rebelles du M23 seulement. Ceux-ci sont associés aux militaires rwandais.

Elle affirme la présence des militaires rwandais dans les périphéries de Goma. Omar Kavota, président de la société civile du Nord-Kivu, donne des indications précises de leur cantonnement.

Ils étaient visibles, confirme-t-il, tôt le matin, entre 5h30' du mardi 5 février dernier, aux environs du cimetière Jolis bois, situé au quartier Bujovu, non loin de l'aéroport de Goma.

C'est vers 10 heures, qu'ils ont commencé à inquiéter la population qui passait pour aller à ses occupations journalières. Pour l'instant, ces militaires empêchent les femmes qui vaquent à leurs travaux des champs.

Aussi, les élèves de l'Institut Héri ont été chassés de l'école par les mêmes militaires. Les populations environnantes de Kanyabayonga ont suivi et entendu, en kinyarwanda, la détermination de rebelles M23 de faire couler le sang à Goma.

Ils avertissaient la population de respecter leur mot d'ordre de manière à ne pas les pousser à tuer un individu. Car, ils attendent Goma pour faire couler le sang en quantité.

Les sources de la société civile du Nord-Kivu ont renseigné qu'à la mi-journée, lorsque la Monusco, la Police et autres services de sécurité ont tenté de s'y rendre pour s'enquérir de la gravité de cette situation, les militaires rwandais et les rebelles du M23 se sont retirés de la zone pour se dissimuler dans la nature.

Ils ont été alertés, indique une source, par leurs points focaux disséminés dans la ville de Goma. Ils se cantonnent présentement dans le village Kamirembe, dans la localité de Monigi.

" Ils annoncent de venir libérer la ville de Goma, pleine des Fdlr, afin de la nettoyer et maintenir la sécurité du Territoire rwandais ", a annoncé l'un des rebelles.

Pour eux, la ville de Goma tombera dans moins d'une semaine. Choquée, par cette déclaration, la société civile du Nord-Kivu alerte l'opinion tant nationale qu'internationale de la menace qui pèse sur la population de cette province.

La société civile qui est montée sur ses chevaux pour dénoncer le massacre de la population qui pointe à l'horizon, attire, par ailleurs, l'attention des partenaires sur l'insécurité grandissante entretenue ces jours par le groupe rebelle M23 et ses alliés en Territoire de Rutshuru.

Déjà, annonce Omar Kavota, les rebelles du M23 ont enlevé Migamba Dieudonné à Kalengera ; à quelques mètres de Rutshuru-centre.

Dans leur exaction contre les populations civiles, la société civile du Nord-Kivu, dénonce l'enlèvement, sur la route de Kisharo, par les Nyatura, alliés du M23 de deux taximen moto en provenance de Kiwanja. Dans leur nature, les rebelles et les militaires rwandais ont pillé du bétail, dévalisé les boutiques et tué une dizaine de jeunes gens.

Devant cette situation, la mission conjointe de vérification de CIRGL a reconnu qu'il y a des positions de combat, d'une part et de l'autre, un grand nombre des soldats entassés dans leur position.

Le renforcement du M23 n'est pas gratuit. La voie de sortie, pour mettre fin à ces rebellions, reste le rapport de force. Il ne faut pas rêver avec le front politique moins diplomatique.

Ads by Google

Copyright © 2013 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Kinshasa et le M23 sur la voie de la réconciliation?

Des délégués du M23 à Kampala lors des négociations avec le gouvernement congolais (Décembre 2012).

Après deux mois de discussions, le gouvernement congolais et le M23 ont signé le 6 février à Kampala un premier texte où chacun reconnaît que l'accord du 29 mars 2009 ( entre ... Read more »