8 Février 2013

Mali/Ghana: Aigles contre Black Stars pour la petite finale

Photo: Muzi Ntombela/BackpagePix
Sigamaray Diarra permit au Mali d’avoir le dernier mot, en lui assurant la victoire dans les arrêts de jeu.

Le Mali et le Ghana vont disputer un match qu'aucune des deux équipes n'aimeraient jouer, le samedi 9 février à Soccer City, pour la médaille de bronze de la Coupe d'Afrique des Nations de 2013.

Les demi-finalistes perdants de mercredi évolueront dans une répétition de la même rencontre au même stade de la compétition en Guinée Équatoriale et au Gabon, il y a 12 mois.

Cela est synonyme de déception pour ces deux équipes pour un deuxième tournoi consécutif, et bien que les joueurs voudraient sans aucun doute juste rentrer à la maison après quelques semaines difficiles, ils devront se montrer à la hauteur d'un défi de plus.

Le Mali était sorti victorieux lors des dernières phases finales, en s'imposant par 2 à 0 après qu'un doublé de l'attaquant Cheick Diabaté lui eu offert la médaille de bronze.

Le Ghana était à l'époque le favori, et le sera à nouveau; peut-être que la défaite d'alors leur donnera une motivation supplémentaire dans cette affrontement. Ils ont également battu les Maliens par 1 à 0 dans les phases de poule de la présente compétition.

Le défenseur du Ghana John Pantsil, incertain à cause d'une blessure pour le match de samedi, voudra certainement rentrer à la maison avec quelque chose.

«Nous sommes toujours dans la zone des médaillés, même si nous n'avons pas gagné celle ultime, mais rentrer avec la troisième place au moins sera très bon pour l'équipe et remontera également le moral pour les éliminatoires de la Coupe du monde le mois prochain », a-t-il dit.

L'attaquant Asamoah Gyan a fait écho de ces sentiments, en disant que les joueurs doivent trouver la force mentale pour faire face au Mali.

«Nous avons le moral très bas, bien sûr, mais nous devons être à la hauteur pour l'honneur de notre nation. Ce n'est pas le match que nous aurions voulu jouer ce week-end, mais il y a une médaille en jeu », a-t-il dit.

L'emblématique joueur du Mali, Seydou Keita a dit à ses coéquipiers de se serrer les coudes pour le dernier obstacle, en disant qu'ils n'ont pas montré la même cohésion dans la demi-finale qu'ils ont perdu par 4 à 1 à contre le Nigeria plus tôt dans la compétition.

«Blâmer les autres est une perte de temps et ne nous mène nulle part », dit Keita. « Nous avions bien joué contre l'Afrique du Sud parce que nous avons joué en équipe. Nous n'avons pas bien joué contre le Nigeria et il doit y avoir un partage collectif de la responsabilité de cet échec ».

Ads by Google

Copyright © 2013 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.