Kenya: A l'approche des élections, le pays redoute des violences

Photo: Capital FM
Uhuru Kenyatta, sera-t-il de la prochaine présidentielle kényane? La réponse est attendue de la justice de son pays, appelée à se prononcer sur ce dossier aujourd'hui, vendredi 15 février 2013.

Les élections générales ont lieu dans moins d'un mois au Kenya et l'inquiétude grandit concernant la probabilité de violences. Un des candidats à la présidentielle, Uhuru Kenyatta, et son collistier, sont accusés de crimes contre l'humanité par la CPI. Leur procès doit débuter en avril et les accusés ont beaucoup politisé l'affaire.

La Cour pénale internationale (CPI), perçue par certains comme le seul garde-fou contre l'impunité, est décrite par le candidat Uhuru Kenyatta et son collistier Willliam Ruto comme un complot de l'étranger et de leur concurrent Raila Odinga. Au-delà d'une politisation inquiétante, la question de la gestion du pays, si les deux accusés sont élus, se pose.

« Vont-ils continuer à participer à un procès qui va leur prendre la plus grande partie du temps de leur mandat ? S'interroge Monjo Njue, directeur du Centre international pour la justice transitionnelle à Nairobi.

Comment gérer cette absence au quotidien ? Quelles seront les conséquences sur l'image du pays et sur nos relations avec la communauté internationale ? Vont-ils, s'ils sont élus, profiter de leur position pour refuser de coopérer avec la CPI ? Si c'est le cas, le Kenya pourra s'asseoir tranquillement à côté du Soudan avec Béchir qui refuse de se rendre ». Parallèlement, plusieurs organisations de la société civile contestent devant la Haute cour de justice l'éligibilité des deux hommes.

Cette semaine, un témoin anonyme accusant Uhuru Kenyatta s'est rétracté et a annoncé avoir menti. Une brèche dans laquelle s'est aussitôt engouffrée la défense, estimant que c'était la preuve que les accusations n'étaient que des spéculations. Le verdict doit être rendu vendredi prochain, 15 février. La procureur Fatou Bensouda admet que la pression sur les témoins est énorme et que le cas kenyan est un des plus difficiles pour la Cour.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Les candidatures de Kenyatta et Ruto obtiennent le feu vert

Uhuru Kenyatta, sera-t-il de la prochaine présidentielle kényane? La réponse est attendue de la justice de son pays, appelée à se prononcer sur ce dossier aujourd'hui, vendredi 15 février 2013.

Un tribunal kényan a donné son feu vert à la candidature de l'actuel vice-Premier ministre Uhuru Kenyatta qui brigue la magistrature suprême en dépit de son inculpation pour ... Read more »