L'Express de Madagascar (Antananarivo)

11 Février 2013

Madagascar: Election - La communauté internationale derrière la CENI-T

Les membres de la communauté internationale s'en tiennent au nouveau calendrier électoral issu du conclave de la CENI-T. Les tentatives de Rajoelina d'influer sur le processus électoral sont dénoncées.

Un soutien de taille. Malgré les attaques d'une partie des acteurs politiques locaux, à son encontre, la Commission électorale nationale indépendante pour la Transition (CENI-T) peut encore compter sur le soutien unanime de la communauté internationale.

« Ce n'est pas aux acteurs politiques de dire à la CENI-T dans quelles conditions ils préfèrent se présenter [aux élections] », a soutenu Eric Wong, chargé d'affaire de l'ambassade des États-Unis à Madagascar.

Suite aux discours tenus par Andry Rajoelina, président de la Transition, lors de l'émission télévisée de vendredi sur la chaine nationale et une chaine privée de la capitale, la communauté internationale ne s'est pas fait attendre pour porter secours à la CENI-T. « Monsieur Rajoelina doit cesser ses efforts visant à compromettre l'indépendance et le travail technique de la CENI-T », a déploré le chargé d'affaire américain.

Les États-Unis, qui paraissent déjà brandir une menace contre la reconnaissance des prochaines élections. « On devrait éviter que l'élection de 2010, qu'aucun pays n'a reconnue comme légitime, se reproduise », a souligné Eric Wong.

« Les États-Unis considéreraient toute influence ayant pour objectif de changer les décisions prises par la CENIT et les Nations unies comme une violation de l'Article 10 de la feuille de route », a affirmé, entre autres, le chargé d'affaire américain.

Art. 10, principal argument

L'article 10 de la Feuille de route est également l'argument avancé par le représentant de l'Union Européenne pour défendre la CENI-T. « L'article 10 de la Feuille de route prévoit une détermination du calendrier électoral par la CENI-T », a précisé Leonidas Tezapsidis, ambassadeur de l'Union européenne à Madagascar.

« Le calendrier électoral sera déterminé conjointement par la CENI-T et les Nations unies », prévoit le paragraphe g de l'article 10 de la Feuille de route. Ce même article qui prévoit que la commission électorale indépendante « dispose des pleins pouvoirs dans la gestion de l'ensemble du processus électoral ».

La position adoptée par la communauté internationale semble contredire le président de la Transition. Ce dernier qui a fustigé la CENI-T en affirmant lors de l'émission de vendredi que « la déclaration du secrétaire général (SG) des Nations unies [Ban Ki-moon] est claire : il ne donne pas d'aval », concernant la décision du conclave de la CENI-T. Le président Rajoelina, qui a soutenu son affirmation par un document qu'il affirme émaner de Suzanna Malcora, directeur de cabinet du SG des Nations unies.

« En dehors des déclarations du conclave de la CENI-T, les Nations unies n'ont aucun commentaire », soutient pourtant Jonas Mfouatie, représentant adjoint des Nations unies à Madagascar. En conclusion du conclave du comité de pilotage des élections, le 5 février, Béatrice Atallah, présidente de la CENI-T, a assuré ce jour-là que « la décision prise par ce conclave a eu l'aval du SG des Nations-Unies. »

Sur ce point, Leonidas Tezapsidis, présent au conclave, est clair : « La décision a été signée par la présidente de la CENI-T et le représentant des Nations unies », en ajoutant : « Les Nations unies étaient présentes lors de ce conclave, elles sont donc d'accord. » Et la communauté internationale de s'aligner derrière la CENI-T en ce qui concerne le report du calendrier électoral et le maintien de l'ordre du scrutin.

« La décision qui a été prise [par la CENI-T] est la bonne et elle ne doit pas être remise en cause », a déjà affirmé François Goldblatt, ambassadeur français à Madagascar, jeudi lors de sa visite au président du Congrès de la transition (CT). La France soutiendrait également la décision de la CENI-T, son ambassadeur a entre

autres ajouté que « la France requiert le respect et entièrement du nouveau chronogramme de la CENI-T. » Les efforts du Président Rajoelina d'influer sur le processus électoral, pourraient être vains, en considérant l'unanimité qu'adopte la communauté internationale.

Ads by Google

Copyright © 2013 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.