Tunisie: La Troïka au bord de l'explosion

Photo: La Presse
Caricature sur la crise politique tunisienne

La coalition au pouvoir se déchire autour du projet de remaniement gouvernemental souhaité par le Premier ministre, mais refusé par une partie de son propre mouvement, les islamistes d'Ennahda. En signe de protestation, cinq ministres membres du Congrès pour la République, le mouvement laïc du président Marzouki, menacent de claquer la porte. Ils doivent prendre leur décision ce lundi 11 février dans la matinée, mais leur départ semble déjà acté.

Tout au long de la journée, les cadres du parti présidentiel ont refusé d'officialiser les démissions de leurs trois ministres et de deux secrétaires d'Etat de la coalition gouvernementale.

Pour autant, ces dernières semblent acquises et devraient être confirmées dès 11 heures, ce lundi 11 février dans la matinée, en conférence de presse. Cette décision du bureau politique fait suite à l'expiration de l'ultimatum d'une semaine, lancé avant l'assassinat de Chokri Belaïd, et le chaos politique actuel, pour hâter un remaniement gouvernemental dans l'impasse depuis six mois.

Pour les cadres CPR (Congrès pour la République), ces retraits ne concerneraient pas le président Moncef Marzouki, fondateur du Congrès. Mais la décision signe bien l'éclatement de la troïka, coalition scellée entre les islamistes d'Ennahda et leurs deux alliés de centre-gauche, au lendemain des élections du 23 octobre 2011

Des mois de crise au sein de la coalition

Une coalition en crise depuis des mois, au sein de laquelle le président Marzouki se considère comme un opposant aux islamistes, lui-même fut au bord de la démission à plusieurs reprises.

A cette crise s'ajoute une autre, interne au parti Ennahda. Depuis mercredi, le parti islamiste ne cache plus ses divisions, et son bras de fer entre la ligne modérée du Premier ministre, partisan d'une dissolution gouvernementale, pour reformer une équipe de techniciens non politisés. Solution d'apaisement, à laquelle s'opposent toujours les conservateurs, aggravant chaque jour un peu plus la crise politique en Tunisie.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Gouvernement de compétences nationales en Tunisie

Caricature sur la crise politique tunisienne

La coalition au pouvoir se déchire autour du projet de remaniement gouvernemental souhaité par le Premier ministre. Le Congrès pour la République, le parti du président ... Read more »