Le Potentiel (Kinshasa)

12 Février 2013

Afrique Australe: La SADC décide de déployer 4 000 hommes de troupes dans l'est de la RDC

Photo: Jessica Hatcher/IRIN
(Photo d'archives) - Des soldats en patrouille en RDC.

4000 hommes des troupes, c'est la taille de la force de maintien de la paix à déployer dans l'Est de la RDC. La SADC en a décidé ainsi à l'issue d'un sommet extraordinaire tenu à Maputo.

La mise en place d'une force de maintien de la paix entre les frontières de la République démocratique du Congo et du Rwanda devient de plus en plus effective. La décision de la Communauté de développement d'Afrique australe de déployer 4 000 hommes de la Force neutre internationale dans la partie orientale de la RDC en est une illustration.

En effet, cette structure sous-régionale a annoncé, le vendredi 8 février, l'envoi de ses troupes dans l'Est de la RDC « pour combattre les groupes armés, actifs dans la région ».

Selon des sources mozambicaines relayées par plusieurs médias émettant à Kinshasa, la SADC a pris cette résolution à l'issue d'un sommet extraordinaire à Maputo auquel le chef de l'Etat, Joseph Kabila, a pris une part active.

Les mêmes sources affirment que cette force de maintien de la paix aura sa propre structure de commandement et ses propres règles d'engagement. Cela, même si hiérarchiquement, elle dépendra des Nations unies.

« Il a été décidé que la force neutre internationale puisse avoir une nouvelle sorte de mandat afin de combattre quiconque tenterait de déstabiliser l'Est de la RDC », a expliqué le secrétaire général de la SADC, Tomaz Salomao.

Le président en exercice de la troïka de la SADC, le chef de l'Etat de la Tanzanie, Jakaya Kikwete, a salué la décision prise à Maputo par la Communauté de développement de l'Afrique Australe Pour lui, l'envoi de cette force « est un grand pas vers la paix en RDC » et « une avancée notable vers la résolution des conflits dans la sous-région ». En décembre dernier, les pays de la SADC s'étaient entendus sur les principes de cette force de maintien de la paix. Il restait à avaliser concrètement ce qui a été fait à Maputo.

A l'issue de ce sommet, aucune date précise n'a été donnée pour le début du déploiement des troupes de la SADC dans l'Est de la RDC. L'Afrique du Sud, le Malawi, le Zimbabwe et la Tanzanie ont déjà promis des troupes pour cette force régionale.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Washington opposé à la SADC sur la force neutre en RDC

(Photo d'archives) - Des soldats en patrouille en RDC.

Malgré l'échec de la signature à Addis-Abeba de l'accord de paix pour la stabilisation de l'Est de la RDC, Washington reste d'avis qu'aucune solution durable ne pourra être ... Read more »