Aminata.com (Conakry)

Guinée: Les 11 officiers tués dans le crash d'avion inhumés au cimetière de Kameroun

Avant leur inhumation au cimetière de Cameroun, les onze militaires qui ont péri dans le crash d'avion lundi dernier à une dizaine de kilomètres de la capitale libérienne ont reçu un vibrant hommage à l'esplanade du palais du peuple ce mercredi 13 février.

Ces obsèques ont connu la participation du président Alpha Condé, les membres du gouvernement, les institutions républicaines, des diplomates accrédités en Guinée, des membres de l'opposition guinéenne dont Cellou Dalein Diallo, Faya Milimono, Mouctar Diallo, les chefs états majors des armées du Sénégal, du Burkina Faso et de la Côte d'ivoire, parents et amis des soldats décédés.

Dans son intervention le Général Bakayoko le chef d'état major général des armées ivoiriennes a dit que le général Kéléfa Diallo était un homme qui recherchait par tous les moyens la paix pour la sous région.

De leur côté, Général Lamine Sow le chef état major général des armées du Sénégal et son prédécesseur Général Lamine Cissé après avoir présenté les condoléances au peuple de Guinée, ont indiqué que le feu Général Kéléfa est le pionnier de la reforme des forces de défense et de sécurité(FDS) de la Guinée.

Au cours de cette cérémonie, les onze victimes ont été décorées à titre posthume par le Président Alpha Condé pour dit-on service rendu à la nation. Ainsi le général Kéléfa Diallo a été élevé à la Dignité de grand-officier, tandis que les autres officiers ont été élevés au grade de commandeur.

Prenant la parole, le président Condé larme aux yeux après avoir dit que la disparation de ces militaires constitue une grande perte non seulement pour leur famille mais aussi pour le peuple de Guinée. « Nous vivons un moment difficile, eu égard au nombre des valeureux fils que notre pays vient de perdre par suite d'accident d'avion survenu hors de notre territoire national » ; a-t-il ajouté

Poursuivant il a réaffirmé l'engagement de son gouvernement pour la poursuite de la reforme des forces de défense et de sécurité de la Guinée dont l'objectif est de doter son pays d'une armée responsable, soumise à l'autorité civile démocratiquement installée et intègre.

Quant à Faya Milimono a profité de l'occasion pour demander à ce qu'une enquête soit ouverte pour savoir les vraies causes de ce crash qui a coûté la vie à une dizaine de guinéens. « Nous espérons que les autorités guinéennes vont poursuivre la reforme de notre armée ; »a-t-il souhaité

Avant de diriger la prière funèbre, le premier imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry après un bref entretien avec Cellou Dalein Diallo le chef de fil de l'opposition guinéenne a exhorté les acteurs politiques guinéens de chercher un cadre de dialogue pour régler leur différend.

Après la prière c'est devant une grande foule en larme brandissant les photos des militaires décédés que les 11 corps ont été embarqués pour le cimetière de Cameroun où ils reposeront à jamais. Des centaines de personnes étaient massées le long de la route du cimetière pour rendre un dernier hommage à leurs onze compatriotes.

Ads by Google

Copyright © 2013 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.