13 Février 2013

Sénégal: Abdoul Mbaye - 'la question de l'emploi est vitale, mais ne peut être réglée d'un coup'

La question de l'emploi doit être désormais traitée "sous l'angle d'un intérêt vital" pour le pays, sans que cette exigence puisse toutefois pousser les pouvoirs publics à ne pas se conformer à un langage de vérité selon lequel ce problème ne peut être résolu "d'un coup de baguette magique", a soutenu, mercredi à Dakar, le Premier ministre, Abdoul Mbaye.

"Différentes réponses, des projets et des programmes variés et divers, ont été consacrés à l'emploi sans produire, outre mesure, des résultats probants", a avancé le chef du Gouvernement sénégalais, lors de la cérémonie d'installation du comité de pilotage chargé de la préparation et de l'organisation du prochain forum sur l'emploi.

"C'est pourquoi, l'heure me semble venue, d'agresser cette question sous l'angle d'un intérêt vital pour notre pays, pour son présent et pour son avenir, dès lors extirper des schémas d'analyses et des démarches d'actions, toutes velléités claniques, réductrices et biaisées", a souligné Abdoul Mbaye.

Selon le Premier ministre, "il faut analyser et identifier les niches d'emplois immédiats ; mais il faudra, malgré la grande impatience, toujours se souvenir que la solution de l'emploi de qualité, parce que durable, ne peut être que la conséquence d'une croissance organisée et tout aussi durable".

Aussi, "il sera impératif, dans ce cadre, de situer opportunément le rôle et la place de notre agriculture, de nos activités et services de notre programme de développement, comme facteurs de création d'emplois", a-t-il souligné.

"Notre nouvelle démarche est de rupture, et nous devons saisir cette occasion pour redonner légitimement espoir et confiance à la jeunesse", a expliqué le chef du Gouvernement sénégalais.

Il s'agit "aussi et surtout (de) sonner la mobilisation et l'engagement de tous les acteurs et patriotes disposant de ressources, de moyens intellectuels, techniques, matériels et financiers, afin qu'ils prennent leur part dans cette croisade", a indiqué Abdoul Mbaye.

Mais, "à aucun moment, la pression de la requête, l'impatience du demandeur d'emploi, sous quelque forme qu'elle s'exprime, ne devront nous conduire à renoncer au langage de la vérité : savoir que la question de l'emploi ne sera pas résolue d'un coup de baguette magique", a-t-il poursuivi.

"Le recrutement de personnels, au-delà des besoins nécessaires, au-delà des possibilités des structures publiques et privées, n'est pas la solution", a affirmé le chef du Gouvernement. Il a précisé qu'il convient "désormais de dépasser les démarches politisées et cosmétiques, ainsi que les statistiques tronquées et galvaudées".

Ads by Google

Copyright © 2013 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.