Guinée: Le gouverneur de Conakry est inculpé

Le commandant Sékou Resco Camara, le gouverneur de Conakry a été inculpé par la justice guinéenne et entendu le 14 février. Une enquête avait été ouverte à son encontre en mai 2012 suite à une plainte déposée par 17 personnes, plainte à laquelle s'est associée la FIDH et l'OGDH. Avec d'autres officiers guinéens, le commandant Sékou Resco Camara est notamment soupçonné d'actes de torture perpetrés en 2010. Aujourd'hui, les deux organisations de défense de droits de l'homme se félicitent du signal envoyé et de la rapidité à laquelle cette inculpation est intervenue.

C'est à la suite d'une plainte en juin de la Ligue internationale des droits de l'homme et de l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'homme que le commandant Sékou Resco Camara a été longuement entendu jeudi par le tribunal de Dixil. A l'issue de cette audience, il a été inculpé selon nos sources de plusieurs chefs d'accusation, notamment l'arrestation illégale, de séquestration, de coups et blessures volontaires.

Cette procédure avait été ouverte à la suite de la plainte de la FIFH et le l'OGDH aux côtés des dix-sept autres victimes, constituées partie civile, déposée le 18 mai 2012 contre le commandant Camara, le général Nouhou Thiam, ancien chef d'état-major et le commandant Aboubacar Sidiki Camara dit « De Gaulle », ancien chef de la garde du général Seyouba Konaté, alors président de la transition.

Selon des éléments transmis à la justice, des membres de la garde rapprochée de Seyouba Konaté auraient arrêté et détenu arbitrairement plusieurs personnes et les auraient soumis à des actes de tortures en octobre 2010, c'est-à-dire, entre les deux tours de l'élection présidentielle en Guinée.

La mise en cause de Resco Camara qui va désormais pouvoir se défendre dans cette procédure est une première étape, dit Patrick Baudoin, président d'honneur de la FDIH, qui a souhaité que d'autres responsabilités doivent maintenant être établies, afin d'achever l'instruction de la procédure et d'aboutir à un procès dans un délai raisonnable.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.