Aminata.com (Conakry)

14 Février 2013

Guinée: L'opposition réclame officiellement le départ de Bakary Fofana

Décidemment la valse à la tête de la commission électorale nationale indépendante de Guinée dans les revendications de l'opposition ne se limitera pas à Louncény Camara. Quelques mois après son élection, l'actuel président de l'institution en charge de l'organisation des élections en Guinée Bakary Fofana n'est plus dans les grâces de l'opposition qui réclame à corps et à cris son départ à la tête de la CENI.

Pris en partie par bon nombre de leaders politiques qui dans les différentes interventions ont remis en cause l'impartialité de l'ancien ministre des affaires étrangères jugé à tord ou à raison très proche de l'actuel chef de l'Etat Alpha Condé. Issu de la société civile au sein de laquelle sa désignation avait suscité la distension entre les différents membres. Le président de la CENI Bakary Fofana doit faire face aux critiques de certains leaders qui l'accusent il y a quelques semaines d'avoir dissimulé le rapport de la francophonie (OIF) portant sur l'opérateur technique Waymark. On lui reproche également une gestion solitaire de l'institution.

Depuis lors, le divorce entre le président de la CENI et certaines formations politique issues de l'opposition notamment celles des blocs ADP et COLLECTIF est consommé. Si au lendemain de son élection l'on affichait le bénéfice de doute; le ton a complètement basculé ces derniers temps. On s'empresse à réclamer la tête de l'ancien ministre des affaires étrangères. Il y a quelques semaines le président de l'Union des forces démocratiques de Guinée Cellou Dalein Diallo affirmait publiquement lors d'un point de presse le départ de Bakary Fofana à la tête de l'institution.

Cette position à été confirmée ce jeudi par le porte parole de l'ADP et COLLECTIF Aboubacar Sylla président de l'UFC. Dans son intervention sur un media de la place, l'ancien ministre de la communication aujourd'hui versé dans la politique a fait savoir que le départ du président de la CENI serait envisagé dans les prochains jours. Cette déclaration intervient à quelques jours de la tenue de la marche initiée par les deux blocs qui exigent le départ de l'opérateur technique Waymark et le vote des guinéens de l'étranger.

Les dernières informations faisant état du choix porté sur Waymark pour l'assistance des prochaines législatives risquent de ne pas créer un terrain de rapprochement entre la CENI et le bloc ADP et COLLECTIF. Le départ du président de la CENI, Bakary Fofana ne viendrait t-il pas grossir l'éventail des revendications de l'opposition? Tout laisse à croire que les discours risquent de durcir dans les prochains jours. Reste à savoir si la main tendue du Chef de l'Etat servira à atténuer la tension en offrant un terrain de sortie de crise.

Ads by Google

Copyright © 2013 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.