La Presse (Tunis)

Tunisie: Initiative de Jebali - le front islamique parle de trahison

Photo: La Presse
La concertations pour la formation d'un gouvernement apolitique en Tunisie n'a pas abouti

Le Front islamique a, lors d'une conférence de presse tenue hier à Tunis, fait part de son refus des critères adoptés par le chef du gouvernement provisoire, Hamadi Jebali, pour la formation du Conseil des sages.

Le secrétaire général du Mouvement des jeunes Tunisiens libres, Sahbi Mokhtari, a contesté la création du Conseil des sages en raison de ce qu'il a appelé « le passé politique de certains de ses membres », soulignant l'attachement du front islamique à la « légitimité populaire que représente l'Assemblée nationale constituante (ANC)» et au recours à cette dernière quand il s'agit de prendre des décisions d'intérêt général.

Mokhtari a qualifié l'initiative de Jebali de constituer un gouvernement de compétences de « haute trahison de la volonté populaire », appelant au maintien du gouvernement actuel et exhortant l'ANC à fixer rapidement une date pour les prochaines élections.

De son côté, le chef du Parti du congrès populaire, Salem Chaïbi, a fait savoir que sa formation condamne l'assassinat du leader politique Chokri Belaïd, appelant à une enquête indépendante loin des « effets médiatiques ».

Il a, également, critiqué « les tentatives visant à orienter l'opinion publique nationale et internationale vers l'incrimination d'un parti politique donné », proposant de dissoudre et d'exclure du paysage politique toute organisation ou tout parti dont l'implication est avérée.

Le représentant du Parti de la justice et du développement, Riadh Hamoudia, a, pour sa part, indiqué que « le front islamique vise à unir la nation, à enraciner l'identité islamique et à préserver l'indépendance de la décision nationale, tout en s'opposant à l'ingérence étrangère». Il a, également, appelé à lutter contre « les forces rétrogrades qui cherchent à diviser la société tunisienne ».

A noter que le front islamique, créé en décembre2012, est formé du Mouvement des jeunes Tunisiens libres, le Parti de la justice et du développement, le Parti du congrès populaire et le Parti Al-Oumma pour la liberté et la justice.

Ads by Google

Copyright © 2013 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Le projet de gouvernement apolitique tombe à l'eau en Tunisie

La concertations pour la formation d'un gouvernement apolitique en Tunisie n'a pas abouti

Le projet de gouvernement apolitique en Tunisie est tombé à l'eau. Le Premier ministre Hamadi Jebali qui jouait à l’apaisement, suite à l'assassinat de l'opposant Chokri ... Read more »