La Presse (Tunis)

17 Février 2013

Tunisie: Initiative de Jebali - les voix discordantes au sein d'Ennahdha

Les élus du Mouvement Ennahdha à l'Assemblée nationale constituante (ANC) étaient divisés, vendredi, sur l'initiative du secrétaire général du mouvement Ennahdha, Hamadi Jebali, de former un gouvernement de compétences restreint et non partisan.

Lors de la séance plénière consacrée à l'examen de la situation générale dans le pays (entamée mercredi, ndlr), le bloc Ennahdha était partagé entre un groupe d'élus qui soutiennent l'initiative, conduit par Zied Laâdhari, et un groupe qui s'y oppose conduit par Ameur Laârayedh.

Zied Laâdhari a salué le «choix courageux» du chef du gouvernement de former un gouvernement de technocrates «pour éviter les tiraillements politiques», soulignant toutefois que l'assassinat d'un leader politique (Chokri Belaïd) ne doit pas se transformer en «une tentative d'élimination d'un adversaire politique», en allusion au parti Ennahdha.

Pour Imed Hammami, la décision du chef du gouvernement est «une position responsable» motivée par une détermination à «privilégier l'intérêt du pays aux intérêts partisans».

En revanche, le chef du bureau politique d'Ennahdha, Ameur Laârayedh, et le président du groupe parlementaire, Sahbi Atig, ont plaidé en faveur d'un gouvernement de coalition qui compte également des personnalités indépendantes.

«La situation dans le pays nécessite un gouvernement de coalition auquel participent tous les partis», a-t-il insisté.

S'agissant des groupes parlementaires, l'initiative de Hamadi Jebali a été soutenue par le groupe démocratique, le groupe Ettakatol et le groupe Liberté et Dignité, alors que les groupes CPR et Wafa se sont prononcés contre.

Ads by Google

Copyright © 2013 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.