Kenya: Présidentielle - Raila Odinga accuse le président Kibaki de favoriser son adversaire Uhuru Kenyatta.

Le camp du Premier ministre Raila Odinga, candidat à l'élection présidentielle accuse les agences de sécurité et le bureau du président de partialité en faveur de Uhuru Kenyatta. Le camp de ce dernier dément, mais ces accusations montrent que le ton se durcit à l'approche de l'élection du 4 mars prochain, d'autant que les sondages donnent des chiffres de plus en plus serrés entre les deux principaux adversaires du scrutin, Uhuru kenyatta et Raila Odinga.

Un communiqué publié le 17 février par le forum des amis de Raila Odinga, un groupe de soutien au candidat, réitère les accusations proférées la veille par la coalition pour les réformes et la démocratie de l'actuel Premier ministre.

Selon la coalition, qui n'a toutefois pas fourni de preuves, le chef d'état-major, les Services secrets ou encore la Fonction publique seraient activement impliqués dans la campagne de Uhuru Kenyatta. Ce dernier dément et affirme que ces accusations dissimulent en fait leur crainte de perdre le scrutin.

La tension monte à l'approche du 4 mars d'autant que les sondages donnent des estimations de plus en plus serrées entre les deux principaux candidats la différence n'étant plus que de 2 ou 3 % selon les instituts de sondage.

Vendredi, alors que Raila Odinga tenait un rallye à Embu, bastion de Uhuru Kenyatta dans la province centrale, une foule hostile a jeté des pierres et chanté des slogans pro-Kenyatta. Si ce dernier a condamné l'incident, l'épisode a été abondamment commenté.

Comme le souligne l'éditorial du Daily Nation, « contrairement aux élections précédentes, les candidats ont pu jusqu'à présent faire campagne dans les bastions de leurs adversaires, mais ce qui s'est passé à Embu peut précipiter des représailles si les politiques n'enseignent pas le calme et la retenue à leurs partisans ».

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.