Aminata.com (Conakry)

Guinée: Devant une marée humaine au palais du peuple, l'opposition dénonce Alpha Condé

Photo: Aminata.com
Manifestation de l'opposition en guinée ce lundi 18 février 2013

Après plusieurs heures de marche dans divers quartiers de la capitale, le cortège de l'opposition a finalement rejoint le Palais du peuple, prévu pour le point de ralliement. Accompagnés d'une marée humaine, les opposants ont fait le tour du palais du peuple avant de prononcer des discours.

Pour Aboubacar Sylla de l'Union des forces du changement (UFC), la mobilisation va continuer jusqu'au départ de Waymark et l'acquisition de vote des guinéens de l'étranger. Djalikatou Diallo, secrétaire générale du parti de l'espoir pour le développement national (PEDN), le président de la République doit apprendre à respecter ses opposants. "Nous ne sommes pas des chiens mais nous sommes des hommes, nous n'aboyons pas nous parlons, nous sommes une majorité responsable", ajoute-t-elle devant des milliers de militants enthousiastes.

Kassory Fofana de son côté, a soutenu que l'opposition n'organise pas de l'insurrection populaire mais exige juste la transparence des élections. "Le peuple dit non à la gouvernance actuelle qui est basée sur l'exclusion, nous disons non à la tribalisation de l'administration, nous réclamons la démocratie pour la Guinée", poursuit le leader du Guinée Pour tous (GPT). Faya Millimono, président du bloc libéral (BL) enchaîne pour dire que "le temps de la dictature est révolue".

La série des discours a pris fin par l'allocution du patron de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), qui s'est félicitée de la forte mobilisation. Il a regretté du comportement du Chef de l'Etat, qui a de mépris pour ses adversaires. "Nous demandons à Alpha Condé d'accepter de se comporter comme le Président de tous les guinéens. Si Alpha Condé n'accepte pas d'organiser des élections libres et transparentes nous allons continuer nos manifestations. La semaine prochaine, si le pouvoir n'arrête pas ce qu'il est en train de faire, nous allons organiser des nouvelles manifestations. Si ce comportement de M. Alpha Condé continue nous allons demander son départ", a conclu Cellou Dalein Diallo avant d'inviter les militants à observer "une journée ville morte" pour demain mardi.

Les leaders politiques ont prononcé des discours devant une foule immense. Des milliers des militants se sont mobilisés à l'appel de l'opposition réunie au sein du Collectif, de l'ADP et du CDR. En ce moment même, les leaders politiques et leurs militants sont en train de quitter le Palais du peuple pour rentrer.

Ads by Google

Copyright © 2013 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

L'opposition guinéenne dénonce Alpha Condé

Manifestation de l'opposition en guinée ce lundi 18 février 2013

Après plusieurs heures de marche accompagnés d'une marée humaine, les opposants guinéens ont fait le tour du palais du peuple pour marquer leur désapprobation par rapport à ... Read more »