L'Express de Madagascar (Antananarivo)

19 Février 2013

Madagascar: Retour de Lalao Ravalomanana - La communauté internationale sollicitée

Photo: Photo : Mamy Mael
Lalao Ravalomanana

Le clan Ravalomanana multiplie les initiatives. Il veut pousser le régime à autoriser le retour de l'épouse de l'ancien Président, pour être au chevet de sa mère souffrante.

La famille Ravalomanana ne lâche pas. Elle internationalise l'hospitalisation de la belle-mère de l'ancien président Marc Ravalomanana. Elle revient à la charge pour réclamer la possibilité pour Lalao Ravalomanana, également en exil en Afrique du Sud, de pouvoir venir au chevet de sa mère, souffrante. « Les citoyens malgaches lancent un appel à la communauté internationale pour trouver une solution pour Madagascar », a indiqué le communiqué de la famille de l'ancien Président hier.

Les initiateurs du communiqué, dont Tojo Ravalomanana, l'un des fils de Marc Ravalomanana fait partie, se tournent une fois de plus vers Andry Rajoelina, président de la Transition pour régler la question. « Bebe Razay avait réclamé sa fille avant son entrée en réanimation dimanche (...) Ce sont les dirigeants malgaches qui constituent le blocage », ont-ils soutenu avant de lancer une réflexion qui ressemble à une mise en garde à peine voilée : « Il n'est pas encore trop tard pour la réconciliation, pour le pardon qui pourraient faire revenir la liberté et la rectitude dans le pays. »

La mouvance de l'ancien chef de l'État affirme qu'elle a fait une démarche auprès de la communauté internationale en parallèle à l'initiative des membres de la famille de Lalao Ravalomanana. « Le chef de la délégation [Mamy Rakotoarivelo] a demandé auprès de la présidence de la Transition la possibilité pour l'épouse du président [Marc Ravalomanana] de rentrer au pays. Il [Andry Rajoelina] a réclamé un temps de réflexion sur la question », a glissé Hanitra Razafimanantsoa, vice-présidente du Conseil supérieur de la transition.

Question humanitaire

Mamy Rakotoarivelo a affirmé qu'il a tenté par trois fois d'entrer en contact avec le président de la Transition hier. « Mais je ne suis pas arrivé à le joindre au téléphone », a-t-il déploré, ne cachant pas son impatience. « Je suis étonné que la communauté internationale n'arrive pas à infléchir le président de la Transition sur le sujet. Que pouvons-nous faire d'autre »

Hanitra Razafimanantsoa a réfuté l'idée d'une instrumentalisation politique autour de la maladie de la belle-mère de Marc Ravalomanana. « Il s'agit d'une question humanitaire. Lalao Ravalomanana n'est que l'épouse d'un homme politique », s'est-elle défendue. La femme de l'ancien Président avait déjà tenté de rentrer au pays le 27 juillet 2012, mais le régime s'y était opposé, l'obligeant à rebrousser chemin.

La présidence de la Transition n'a pas répondu d'une manière directe à la sollicitation de la mouvance Ravalomanana, qui s'apparente davantage à une pression. Dans une certaine mesure, l'impossibilité pour la mouvance d'entrer en contact avec Andry Rajoelina apparaît déjà comme une réponse. Le communiqué de la Présidence d'hier a fait part d'« une séance de travail [de Andry Rajoelina] avec les constructeurs de bus chinois qui ont été sélectionnés lors de la mission suscitée et qui sont actuellement dans nos murs ». Il a évoqué une réunion qui s'est tenue « tout au long de cette journée du lundi 18 février au Palais d'État d'Iavoloha ».

Mahaleo Tsiebo, membre du Tanora malaGasy Vonona, parti fondé par Andry Rajoelina, a concédé le dilemme qui se trouve autour de la question. « Il y a cette question familiale, mais il ne faut pas non plus oublier l'avenir de toute une Nation », a rappelé le membre du Congrès avant de faire pencher dans la balance ses appréhensions d'un « éventuel facteur déclencheur » de crise autour d'un possible retour de Lalao Ravalomanana.

Ads by Google

Copyright © 2013 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Mme Ravalomanana officiellement candidate à la présidentielle malgache

Lalao Ravalomanana

Lalao Ravalomanana est officiellement entrée en course. La femme de l'ancien chef d'Etat malgache est la dix-huitième personnalité à avoir ... Read more »