Le Pays (Ouagadougou)

Cote d'Ivoire: Audience de Gbagbo à la CPI - En attendant le retour du Christ de Mama

Photo: Damien Glez
Laurent Gbagbo à la CPI

C'est en principe aujourd'hui que se tiendra l'audience de confirmation des charges contre l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, à la Cour pénale internationale.

A l'issue de cette audience, on devra être fixé sur le sort de la procédure engagée en son encontre. Il appartient aux juges de cette juridiction pénale internationale d'infirmer ou de confirmer les charges contre le président ivoirien déchu. Bien entendu, si les juges estiment que les charges sont inopérantes, il sera relaxé. Dans le cas contraire, si les charges venaient à être confirmées, ce sera la porte ouverte à une longue procédure.

En attendant, les partisans du Christ de Mama entretiennent l'espoir de voir son retour se concrétiser très prochainement. Sans qu'il soit besoin d'épiloguer sur les probabilités d'un tel scénario, on peut dire que l'ancien président ivoirien a conservé une cote de popularité assez énorme chez les siens. Cela est d'autant plus vrai que comme on le sait, lorsqu'un leader tombe en disgrâce, ses partisans ont très souvent tôt fait de retourner leurs vestes, de se démarquer de ses faits et gestes. Quand on connaît les déboires de l'enfant terrible de Mama depuis la chute de son régime avec son transfert à la Haye et la mise aux arrêts de nombre de ses fidèles lieutenants, on est quand même quelque peu étonné de voir le degré du capital sympathie que l'homme conserve tant en Côte d'Ivoire que hors des frontières de son pays. Certes, il y a eu quelques défections comme au sein de l'International socialiste, parmi ses soutiens, mais il a encore de nombreux « fidèles ». On trouve encore dans tous les milieux, politiques ou non, des partisans ou, du moins, des soutiens inconditionnels de Laurent Gbagbo. Le Woody de Mama comme l'appellent affectueusement ses sympathisants, a même suscité des manifestations à la Haye contre sa détention.

Ses soutiens ont probablement mille et une motivations, avouables ou non. Mais on peut les répartir en deux groupes essentiellement : d'un côté ses camarades et amis politiques, qui ont des intérêts plus ou moins connus dans sa réhabilitation, et de l'autre des gens qui, peut-être de bonne foi, ont, mordu à ce qu'ils appellent le combat idéologique de Gbagbo. En effet, il est compréhensible qu'une personne que le passage au pouvoir de Gbagbo a permis de devenir « quelqu'un », en soit nostalgique à souhait. Ceux qui ont goûté avec lui aux délices du pouvoir peuvent lui rester fidèles par esprit de reconnaissance ou en raison de l'endoctrinement dont ils ont été l'objet de la part de son régime. Pour les autres, il faut reconnaître que Gbagbo a savamment tissé sa popularité dès le début. En osant faire face à Houphouët Boigny à un moment où l'Afrique en était encore aux présidents-fondateurs, régnant sans partage, il aura conquis son monde. On connaît tous les foudres qu'il a dû subir du fait de cette audace. Cela aura fait de lui une icône pour bien des gens. Son capital sympathie, il l'aura donc acquis aux yeux de certains de ses fidèles, depuis lors.

Ajouté à cela, son discours nationaliste, ouvertement anti-impérialiste, aura visiblement achevé de faire de lui un héros de la classe politique africaine aux yeux de ses partisans. C'est une véritable bête politique, un homme passé maître dans l'art de « rouler ses adversaires dans la farine », d'où le sobriquet de « boulanger d'Abidjan » dont l'ont affublé ses contempteurs. En tout cas, pour beaucoup de ceux qui rêvent de panafricanisme, de fin des ingérences occidentales en Afrique, le discours volontairement populiste de Gbagbo porte. Et ils sont nombreux encore sur le continent et en Occident à être persuadés que leur héros est victime de ses prises de positions tonitruantes contre la France en particulier et l'Occident en général et que son successeur n'est ni plus ni moins que le pion d'un Occident qui protège ses intérêts. Sa capacité d'influence, de mobilisation, voire de manipulation, n'est pas négligeable. On en a la preuve plus d'un an après sa chute. Il aura ainsi su rester populaire en dépit des crimes dont il est accusé, de la liberté de mouvement dont il est privé.

En cela, on peut lui reconnaître une sorte de victoire sur l'adversité. Cet élan de soutien saura-t-il résister à une éventuelle confirmation des charges contre lui ? Tout semble porter à croire que l'on peut répondre à cette question par l'affirmative. Si l'on se fie à leur nombre et à leur diversité, les soutiens de Gbagbo semblent avoir suffisamment d'étoffe pour continuer de crier à la conspiration et demander sa relaxe. Du moins à court et moyen termes. Reste à savoir si ce soutien pourra vraiment s'inscrire dans la durée si le bail de Gbagbo à la Haye venait à se prolonger considérablement. L'avenir nous le dira.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

La procureure de la CPI confirme les charges contre Gbagbo

Laurent Gbagbo à la CPI

La procureure de la CPI confirme les charges contre Gbagbo. Tout en écartant le débat politique, Fatou Bensouda précise qu'il s'agit de violences à grande échelle qui ont ... Read more »