19 Février 2013

Cameroun: Sept Français enlevés au nord du pays

Photo: RFI
La famille française Moulin-Fournier avait été enlevée mi-février dans le nord du Cameroun par des islamistes de Boko Haram.

Au Cameroun, sept Français ont été enlevés dans l'extrême nord du pays. Selon François Hollande, le chef de l'Etat français qui s'est exprimé sur ce sujet en marge de son déplacement en Grèce, il s'agirait d'une même famille, trois adultes et quatre enfants. Il a également ajouté que cette famille aurait été enlevée « par un groupe terroriste que nous connaissons et qui est au Nigeria ».

Ce rapt s'est produit ce mardi 19 février au matin à une dizaine de kilomètres de la frontière nigériane. Il a depuis été confirmé par François Hollande en voyage en Grèce. Ce groupe de Français, qui serait composé de trois adultes et quatre enfants, circulait en voiture près de la petite localité de Dabanga, située environ 80 kilomètres de la ville de Koussery.

Selon les informations obtenues jusque là, ils auraient été bloqués sur la route par cinq hommes en armes alors qu'ils revenaient très vraisemblablement du parc de Waza, l'une des réserves du Nord Cameroun. Leur véhicule a été retrouvé non loin de la frontière nigériane. Ont-ils été conduits au Nigeria ? C'est fort possible. Les polices camerounaise et nigériane ont été saisies de l'affaire.

Pour l'instant, on ne connaît pas l'identité avec certitude des ravisseurs, ni leurs motivations, mais les regards se tournent inévitablement vers Boko Haram. La présence d'éléments de ce groupe jihadiste a été signalée à plusieurs reprises dans le nord du Cameroun et dans le contexte de l'intervention militaire française au Mali, des enlèvements de ressortissants français étaient évidemment à craindre.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.