Sénégal: Liberté provisoire à Béthio Thioune

Le parquet général dispose de cinq jours pour formuler un pourvoi en cassation, après la liberté provisoire pour raison médicale accordée jeudi par la Chambre d'accusation de la Cour d'appel de Dakar à Cheikh Béthio Thioune, indique ladite chambre dans son ordonnance.

Le guide des Thiantacounes, poursuivi pour complicité de meurtre, inhumation de cadavres sans autorisation, détention d'armes et association de malfaiteurs, bénéficie de cette mesure, après plusieurs refus des juges, alors qu'il se trouve présentement en France pour des raisons médicales.

La Chambre d'accusation a assorti son ordonnance de mesures de contrôles judiciaires dont l'interdiction de sortie du territoire national sans autorisation du juge d'instruction.

M. Thioune devra remettre son passeport au greffier d'instruction dés son retour au Sénégal à la date fixée par l'ordonnance du juge d'instruction du 4 février 2013.

"Il est également interdit à Cheikh Béthio Thioune d'organiser ou d'assister à des réunions ou rassemblements publics. Interdiction lui est aussi faite d'entreprendre des actions ou de faire des déclarations en relation avec la procédure en cours susceptibles d'occasionner des troubles à l'ordre public", ajoute le document.

M. Thioune a aussi l'obligation d'aviser le juge d'instruction de tout changement d'adresse, selon la Chambre d'accusation, qui précise que "la violation de l'une de ces mesures entraînera l'arrestation immédiate et le placement de M. Thioune sous mandat de dépôt".

M. Thioune vient de bénéficier de cette mesure, après plusieurs refus des juges, alors qu'il se trouve présentement en France pour des raisons médicales.

Il a été arrêté le 23 avril dernier, après la découverte des cadavres de deux de ses disciples, Bara Sow (37 ans) et Ababacar Diagne (40 ans).

L'un de ses avocats, Moustapha Dieng, a expliqué que son état de santé fait partie des éléments ayant motivé cette liberté provisoire.

"C'est la justice sénégalaise qui en sort grandie. En l'espèce, les juges n'ont fait que dire le droit. Nous avions sollicité la liberté provisoire en présentant un dossier qui fait ressortir les éléments objectifs, notamment son état de santé qui s'est dégradé", a dit Me Dieng à Radio Sénégal.

"Nous nous en réjouissons et attendons la suite avec beaucoup de sérénité. [...] C'est une liberté provisoire, a-t-il ajouté. La procédure continue. On en est d'ailleurs à la phase terminale. Et j'espère que très bientôt nous serons devant une juridiction d'assises pour que la lumière soit faite sur cette douloureuse affaire."

Emprisonné à Thiès, M. Thioune a été transféré à la prison de Rebeuss, à Dakar, pour des raisons de sécurité. Il a été ensuite admis au Pavillon spécial de l'hôpital Aristide Le Dantec, à Dakar.

Le 22 octobre, ses disciples ont protesté contre sa détention. Dans le centre-ville de Dakar, ils avaient saccagé des biens publics et privés.

Le village de Médinatoul Salam, le fief des Thiantacounes situé à la périphérie de la commune de Mbour (Ouest), respire la sérénité à l'annonce de la liberté provisoire accordée jeudi à Cheikh Béthio Thioune, mais se garde de commenter le sujet.

Les habitants de ce village communément appelé "Keur Samba Laobé" parlent peu -du moins lors de la visite de journalistes- de l'affaire Cheikh Béthio Thioune.

A Médinatoul Salam, personne ne commente la nouvelle selon laquelle M. Thioune bénéficie d'une liberté provisoire.

"Nous avons reçu l'ordre de ne pas parler de ce sujet (l'affaire Thioune). L'ordre aussi de ne laisser personne rentrer dans la maison", déclarent presque en choeur des jeunes vêtus tous d'un boubou traditionnel blanc. Ils passent pour des vigiles, devant le domicile du chef des Thiantacounes.

Dans le village, le visiteur perd un interlocuteur quand, lors d'une discussion avec l'un des habitants, il évoque l'affaire ayant conduit M. Thioune dans les liens de la prévention ou encore sa liberté provisoire.

"Est-ce que c'est vrai?", questionne tout de même l'un des jeunes hommes rencontrés devant son domicile, à l'évocation de la liberté provisoire du chef des Thiantacounes.

Ads by Google

Copyright © 2013 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.