Libération (Casablanca)

22 Février 2013

Maroc Telecom affiche de bons résultats

Photo: Liberation
Abdeslam Ahizoune, président du directoire du groupe Maroc Telecom

Abdeslam Ahizoune, président du directoire du groupe Maroc Telecom, est un homme heureux. Son entreprise a réalisé en 2012 des résultats supérieurs aux objectifs. Ainsi, l'année a été marquée par l'augmentation du parc client de 13% et une progression du chiffre d'affaires de 18% malgré un contexte mondial de crise économique. Intervenant lors d'une conférence de presse organisée hier à Casablanca, Abdeslam Ahizoune a affirmé que le groupe Maroc Telecom a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 29 849 millions de DH, en retrait de 3,2% par rapport à 2011 dû à un recul du chiffre d'affaires au Maroc de -7,4%, sous l'effet de la baisse des prix du mobile et de la réduction des tarifs de terminaison d'appel.

Au cours de l'exercice 2012, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) du groupe s'établit à 16703 millions de DH, en retrait de 1,7% par rapport à 2011. Cela traduit la baisse de 7,9% de l'EBITDA au Maroc, compensée par la forte progression de 35% de l'EBITDA à l'international. Toutefois, grâce à la progression de 1,3 pt du taux de marge brute et à la baisse de 1,5% des coûts opérationnels, la marge d'EBITDA gagne 0,8 pt par rapport à 2011 pour s'établir au niveau élevé de 56,0%. Au quatrième trimestre, l'EBITDA s'élève à 4 177 millions de DH, en hausse de 1,4% par rapport à 2011.

Concernant le résultat opérationnel (EBITA) consolidé, il s'établit à 10.957 millions de DH, en diminution de 11,5% par rapport à 2011. Hors charges de restructuration, le résultat opérationnel est de 11.835 millions de DH, en retrait de 4,4% en un an, soit une marge élevée de 39,6%, en baisse limitée de 0,5 pt. Cela s'explique par la hausse des charges d'amortissement (+5,2%) liées aux importants programmes d'investissement réalisés au cours des dernières années, notamment à l'international.

Une charge de restructuration complémentaire de 77 millions de dirhams a été comptabilisée au quatrième trimestre 2012 suite à l'exécution de plans de départs volontaires au Mali et en Mauritanie. Elle s'ajoute à la charge de 800 millions de dirhams déjà comptabilisée depuis le 2ème trimestre 2012 au Maroc, portant le total des charges de restructuration à 877 millions de dirhams sur l'ensemble de l'année 2012 et couvrant le départ effectif au 31 décembre 2012 de 1.521 salariés, soit 11,2% des effectifs du groupe.

Pour l'exercice 2012, le résultat net part du groupe est de 6.705 millions de DH, en retrait de 17%, du fait notamment des charges de restructuration et de la contribution exceptionnelle de 204 millions de DH au fonds de solidarité au Maroc. Hors ces éléments, le résultat net serait en retrait de 7,7% à 7.496 millions de dirhams.

Quant aux flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO), le président du directoire a déclaré qu'ils sont en progression de 1,6% à 11.834 millions de DH, par rapport à la même période de 2011.

Hors charges de restructuration, ils s'établissent à 12.635 millions de dirhams, en hausse de 8,5% par rapport à 2011. Cette performance s'explique par la baisse de 7% des investissements à 5.385 millions de dirhams, soit 18% du chiffre d'affaires, et par l'amélioration du besoin en fonds de roulement.

Ads by Google

Copyright © 2013 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.