Le Potentiel (Kinshasa)

22 Février 2013

Congo-Kinshasa: Conseil de sécurité - Meece présente le rapport sur la RDC à New York

Le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu en RDC et chef de la Monusco, Roger Meece, séjourne depuis mardi 19 février à New York. L'annonce a été faite par le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, au cours du point de presse animé, le mercredi 20 février, au quartier général de la mission onusienne, à Kinshasa.

A en croire le porte-parole de la Monusco, Roger Meece devrait rencontrer, hier jeudi 21 février, les représentants des pays contributeurs de troupes et les pays contributeurs de polices.

Dans la journée de ce vendredi, le représentant spécial de Ban Ki-moon en République démocratique du Congo va présenter devant le Conseil de sécurité, le rapport du secrétaire général de l'Onu sur la RDC, a précisé le porte-parole de la Monusco. Avant d'indiquer que Roger Meece participera, le 21 février à Bruxelles, à une réunion du Groupe de contact sur la RDC.

L'opinion se souviendra que la République démocratique du Congo est victime d'une énième agression de la part des rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) soutenus par l'Ouganda et le Rwanda. Une force négative qui occupe une partie de la province du Nord-Kivu. Conséquence : une administration parallèle s'est installée et perçoit des taxes.

Comme en pareille circonstance, l'occupation de cette partie orientale du pays par les rebelles du M23 a causé d'énormes dégats à la RDC, voire aux populations civiles. Des tueries, des viols et autres abus ont été commis par ces rebelles dans cette province.

Fuyant l'insécurité, certaines familles se sont déplacées pour aller vivre ailleurs. Il y en a qui ont même traversé les frontières nationales, en vue de se réfugier dans des pays voisins. Ce qui explique la présence de nombreux sujets congolais en Ouganda, au Rwanda et en Tanzanie.

Dans le but de mettre un terme à la crise qui secoue l'Est de la RDC, les chefs d'Etat de la Conférence internationale des pays des Grands Lacs ont initié des pourparlers de Kampala. Il s'agit des négociations qui ont regroupé les délégués du gouvernement de Kinshasa et les rebelles du M23.

Débutées depuis le 9 décembre 2012, ces travaux n'ont pas encore trouvé une issue à l'insécurité qui sévit dans la province du Nord-Kivu. Entre-temps, la signature d'un Accord-cadre sur la crise qui tenaille l'Est du pays est prévue, le 24 février à Addis-Abeba.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.