Radio Okapi (Kinshasa)

25 Février 2013

Congo-Kinshasa: Affrontements entre deux factions du M23 à Rutshuru, 8 morts

Photo: Al Jazeera English
(Photo d'archives) - Des troupes du M23 à Bunagana 5

Deux factions du mouvement rebelle M23 se sont affrontées à l'arme lourde et légère, dans la nuit de dimanche à ce lundi 25 février, à Rutshuru-centre (Nord-Kivu). Le bilan provisoire fait état d'au moins huit morts et deux blessés. Parmi les morts, on dénombre six civils et deux rebelles du M23. Selon des sources locales, la tension était toujours perceptible toute la journée dans cette cité sous occupation du M23.

C'est autour de 20 heures locales que des habitants de Rutshuru ont été surpris par la détonation d'une arme lourde. Pendant environ 45 minutes, ces deux factions du M23 se sont affrontées à l'arme lourde et légère, d'après toujours des témoins dans la région.

L'une des factions est proche de Makenga Sultani, le chef militaire du mouvement, d'après des sources concordantes à Ruchuru. L'autre est constituée d'éléments fidèles à l'adjoint de Makenda, Baudouin Ngaruye, présenté comme disciple de Bosco Ntaganda, l'ex-leader du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre.

Une alimentation située près de la paroisse catholique locale a été touchée par une roquette. Les occupants de cette alimentation, six civils, un major du M23 (l'aide du camp du colonel Baudouin Ngaruye) et son garde du corps ont été tués sur place. Un civil et un policier ont été blessés, renseignent les mêmes sources.

La tension couvait depuis plusieurs semaines. Des tentatives de réconciliation entre les deux factions ont même étaient entamées par d'autres leaders politiques proches de ce mouvement rebelle. Elles ont cependant échoué, d'après des sources concordantes à Ruchuru.

A cause de ces troubles, la vie socio-économique aux arrêts à Rutshuru centre et à Kiwanja, a indiqué société civile du Nord-Kivu. Son vice-président, Omar Kavota a confirmé ces affrontements de deux franges du M23:

«Nous affirmons haut et fort qu'il y a une crise leadership au sein du M23, à la suite du mauvais partage du butin (...) Nous voudrions que cela ne puisse encore faire des victimes dans les rangs des civils. On a déploré ce qui vient de se passer à Rutshuru. Nous ne voudrions pas voir pareille situation se reproduire.»

Mais, les responsables du M23 ont avancé une autre version des faits. Pour eux, ce qui s'est passé la nuit derniere est une attaque des combattants rwandais des FDLR, venus de la région de Tongo.

Des militaires déserteurs issus de l'ex-CNDP avaient annoncé la création du Mouvement du 23 mars (M23), dimanche 6 mai 2012. Le but de ce mouvement politico-militaire, selon leurs initiateurs, est de redynamiser l'accord de paix signé en 2009 entre le gouvernement congolais et le CNDP. Depuis lors, le M23 a conquis plusieurs localités du Nord-Kivu, principalement dans le territoire de Rutshuru.

Depuis le 9 décembre 2012, le M23 et le gouvernement congolais sont en pourparlers de paix à Kampala sous l'égide de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). Dimanche 24 février, onze pays africains ont signé un accord-cadre en vue du retour de la paix dans l'Est de la RDC en proie à des groupes armés nationaux et étrangers. Par cet accord, les pays de la sous-région s'engagent notamment à ne plus soutenir les activités des groupes armés.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Fissures dans les rangs du M23 en RDC

(Photo d'archives) - Des troupes du M23 à Bunagana 5

Le mouvement rebelle du M23 qui opère dans l'Est de la RDC, semble au bord de l'implosion. Guerre des chefs, problèmes de pouvoir et d'argent sont à l'origine de cette pomme de ... Read more »