26 Février 2013

Tunisie: Le meurtrier présumé de Chokri Belaïd arrêté

Photo: Rais67/Wikipedia
Chokri Belaïd, secrétaire général et porte-parole du Mouvement des patriotes démocrates.

Un homme soupçonné d'avoir tué l'opposant Chokri Belaïd, a été arrété le 25 février avec son complice présumé. Les deux hommes appartiendraient à la mouvance islamiste.

Le tueur serait un artisan de 31 ans. Il aurait été arrêté dans la banlieue de Tunis. L'assassinat de l'opposant laïc, il y a bientôt trois semaine, a plongé le pays dans une profonde crise politique.

Selon l'Agence France presse, deux hommes ont été arrêtés le 25 février. L'un d'eux, artisan spécialisé dans les meubles en aluminum, âgé de 31 ans, interpellé à Carthage dans la banlieue huppée de Tunis, serait le tueur présumé de Chokri Belaïd.

Le second serait son complice présumé, le motard qui lui aurait permis de prendre la fuite le matin du 6 février, jour de l'assassinat de l'opposant de gauche tunisien.

Selon une source citée par l'AFP, le tueur serait membre des LPR, Ligues de protection de la révolution de la ville de Kram près de Tunis, confirmant ainsi la piste islamiste. Car ces fameuses ligues, sont des groupes hétéroclites, partisans des islamistes au pouvoir, souvent violents.

Ils sont régulièrement accusés d'être des milices pro-Ennahda par l'opposition et d'être à l'origine de l'explosion de la violence politique en Tunisie.

Réactions

Besma Khalfaoui, la veuve de Chokri Belaïd reste prudente après l'annonce de cette arrestation.

C'est un crime très complexe organisé. Je ne sais pas si c'est possible d'avoir des réponses aussi vite que cela, je reste prudente.

Pour Maître Mohamed Jmour, le secrétaire général adjoint du parti de Chokri Belaïd, le PPDU, Parti des patriotes démocrates unis, la prudence s'impose encore d'autant plus que les personnes arrêtées ne sont potentiellement que les exécutants. Les commanditaires, eux, courent toujours.

Mohamed Jmour

N°2 du PPDU de Chokri Belaïd

Lancement du Pacte de Tunisie des droits et libertés

« Unissons nous contre la violence », c'est le message qu'a fait passé la veuve de l'opposant Chokri Belaïd hier soir à Paris, lors du lancement de la campagne internationale de soutien au « Pacte de Tunisie des droits et libertés ».

Un texte, qui a déjà recueilli depuis l'été dernier plus de 100 000 signatures, et qui demande notamment que l'universalité des droits de l'homme soit inscrit dans le préambule de la future Constitution.

Une cérémonie a été organisée hier soir par la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme, l'Institut arabe des droits de l'homme et l'organisation Opinion internationale.

Parmi les invités et intervenants, Yadh Benachour, constitutionnaliste tunisien, qui milite pour que la Constitution tunisienne en cours de rédaction prenne en compte les droits de l'homme.

Yadh Benachour

Constitutionnaliste tunisien

Affirmer l'universalité des droits de l'homme  et se référer à la Déclaration universelle des droits de l'homme sont les conditions minimum pour que notre Constitution devienne un texte digne de la révolution tunisienne.

L'ancien ministre français de la justice, Robert Badinter, était également présent pour apporter son soutien au « Pacte de Tunisie des droits et libertés ».

Robert Badinter

Ancien Garde des Sceaux et avocat

En ce moment, c'est l'avenir des Tunisiens, et au delà des Tunisiens, c'est l'avenir de l'universalité des droits de l'homme. C'est un enjeu immense.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

Focus Sur

Assassinat de Chokri belaïd - Promesse de révélations imminentes

Chokri Belaïd, secrétaire général et porte-parole du Mouvement des patriotes démocrates.

Toute la vérité sur l'assassinat de Chokri Belaïd ainsi que sur les commanditaires de ce meurtre sera révélée, dans les jours à venir ... Read more »