Sénégal: Six ex-dignitaires du régime Wade interdits de quitter le territoire

Dans le cadre des enquêtes sur de présumés biens mal acquis, six anciens dignitaires du régime d'Abdoulaye Wade dont Karim Wade ont reçu officiellement le 25 février une notification leur interdisant de quitter le territoire. La mesure était déjà en vigueur.

Mais vendredi dernier, la Cour de jstice de la Cédéao avait ordonné à Dakar de la lever, car elle ne reposait jusque là, sur « aucune base juridique ». Cette mesure suscite débats et tensions entre le gouvernement et le PDS, le Parti démocratique sénégalais .

Les tensions se focalisent surtout autour d'un point : l'interdiction de sortie du territoire. Dans son arrêt rendu vendredi à Abuja, la Cour de justice de la Cédéao juge que cette mesure est « illégale parce que ne reposant sur aucune base juridique ».

Seulement à Dakar, le gouvernement et le PDS ont une lecture diamétralement opposée de cet arrêt. Et durant le week-end, chaque partie a rendu visite aux guides religieux influents des confréries Mouride et Tidiane pour leur donner leur interprétation de cette décision.

Le gouvernement considère qu'il doit simplement combler un vide. « Ce qui semble avoir été sanctionné, c'est l'absence de notification », explique Aïcha Gassama Tall, l'agent judiciaire de l'Etat. Cette réaction du gouvernement jette un froid au sein du PDS.

Les avocats qui défendent ce dossier dénoncent en coeur une « campagne de désinformation ». « Je vois qu'on joue à l'apprenti sorcier en contournant des décisions de justice », critique Maître Demba Ciré Bathily.

Pour l'heure, aucune mise en demeure ni accusation n'a été formulée. On en est encore au stade des enquêtes préliminaires, qui selon certaines sources, sont sur le point d'être bouclées.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.