Le Pays (Ouagadougou)

Burkina Faso: Prix spéciaux au Fespaco - L'UA donnera 8 millions de F Cfa

Le président du comité national d'organisation du FESPACO, Jean Claude Dioma, et le président de la commission prix spéciaux de cette 23e édition, Michel Saba, ont animé une conférence de presse ce 25 février 2013 au siège du festival. L'objectif était de présenter les différents prix spéciaux au FESPACO 2013. Les prix vont de 2 millions à 8 millions de F CFA et c'est l'Union africaine qui offre cette somme.

Les membres de la commission prix spéciaux étaient devant les hommes de médias ce 25 février 2013 pour présenter les différents prix au programme, une toute première dans la biennale du cinéma. En effet, les responsables du FESPACO ont voulu communiquer avec les médias sur les prix, les institutions qui entendent donner ces prix ainsi que leur valeur. Le président du comité d'organisation, Jean Claude Dioma, dès l'entame de la conférence de presse, a signifié que les prix spéciaux reviennent de loin, « car, cette composante du festival a connu diverses évolutions en dents de scie pour finalement commencer à se structurer à partir des années 80 ». Le FESPACO voudrait mieux encadrer ce pan de la biennale afin d'éviter que chacun donne le prix qu'il veut et dans les conditions qu'il veut. Pour cette année 2013, les prix vont de 2 à 8 millions de F CFA. C'est l'Union africaine qui, d'ailleurs « une revenante », offre le prix le plus important à savoir, 8 millions de F CFA.

Ban Ki-moon au FESPACO 2015 ?

Jean Claude Dioma est également revenu sur les conditions pour prétendre donner un prix spécial. En fait, au regard des dispositions du règlement intérieur, il faut une contribution minimale d'un million de F CFA pour l'inscription comme donateur, un prix à décerner aux lauréats d'une valeur minimale de 2 millions de F CFA et un trophée. Le FESPACO 2013 présente donc 24 donateurs de prix spéciaux dont de nombreux nouveaux. Certains donateurs, tel le système des Nations unies qui souhaite mieux s'organiser pour revenir, ont quitté le lot des donateurs cette année, dira Jean Claude Dioma. Il n'est donc pas exclu qu'à cet effet et pour l'édition de 2015, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, soit présent. Sur la question de savoir pourquoi certains donateurs sont repartis, Michel Saba répondra que cela est simplement dû à la vie des institutions. Le président de la commission prix spéciaux, Michel Saba, n'a pas manqué de rappeler que le festival entend avoir un oeil sur les prix spéciaux. Ainsi, il dira que même si chaque donateur fixe les critères de son prix, le FESPACO affecte un représentant dans les différents jurys « afin de garantir l'objectivité, la transparence et l'équité dans les délibérations. » Les différentes institutions qui ont pris part à la conférence de presse ont réaffirmé leur disponibilité à soutenir le festival et certains ont même renouvelé leur soutien pour les éditions à venir. Pour tous ces engagements, Jean Claude Dioma a tenu à témoigner toute la reconnaissance des autorités burkinabè à l'endroit des donateurs. Il convient de noter que la soirée de gala pour la remise des prix est prévue pour le 1er mars 2013 à l'espace aéré de la BCEAO.

Les donateurs, leurs prix et les montants

* SIGNIS : 2 millions de F CFA + trophée + certificat * Banque mondiale : prix de l'espoir, 3 millions de F CFA * INALCO : prix INALCO, 2 millions de F CFA * Ministère en charge des Droits humains (BF) : prix des Droits humains, 2 millions de F CFA + trophée * Théâtre WAMDE et Alliance francophone : 2 millions de F CFA + 1 baobab en bronze * CNSS : 2 millions de F CFA + trophée + diplôme * FACC/RFI : prix de la critique africaine, 2 millions de F CFA + trophée + diplôme * ECOBANK : 2 millions de F CFA - effigie en bronze de Sembène Ousmane * LONAB : prix de la Chance, 2 millions de F CFA + trophée * Mairie de Ouaga : prix de la ville : 2 millions de F CFA + trophée *UEMOA : prix de l'Intégration : 5 millions de F CFA (long métrage)/4 millions de F CFA (court métrage)/ et 3 millions de F CFA (TV et vidéo) *Union européenne : 5 millions de F CFA * Francophonie : prix des talents émergents, 3 500 euros * Conseil général de la Vienne : prise en charge du réalisateur et de l'acteur principal à la 3e édition de Ciné-afrika à Poitiers en 2014 * CSC : 2 millions de F CFA + trophée + diplôme * CEDEAO : 5 millions de F CFA * Union africaine : 8 millions de F CFA + 1 trophée * Maison de l'Afrique : 2 millions de F CFA + trophée * Fondation femmes pour l'Afrique : 2 millions de F CFA + trophée * SP/CONEDD : 2 millions de F CFA + trophée * Ambassade des USA : prix de la meilleure utilisation des technologies modernes : 2 millions de F CFA + trophée * NESCAFE : prix « Jeune Espoir » : 2 millions de F CFA + trophée * Ambassade du Danemark : prix du meilleur film d'animation : 2 millions de F CFA + trophée + attestation *ACP Cultures : 2 millions de F CFA

Source : document de presse

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.