Africa Info (Douala)

26 Février 2013

Afrique Centrale: Braconnage - Réunion d'urgence annoncée au Cameroun

La Communauté Économique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC), organisera une réunion ministérielle d'urgence pour confronter la menace posée par les braconniers d'éléphants, du 25 au 27 mars prochain à Garoua, au nord du Cameroun, a-t-on appris lundi de cette institution.

Selon la CEEAC, de nombreux groupes de soixante ou plus de braconniers se trouveraient dans les régions du Cameroun-République Centrafricaine-Tchad pour tuer les derniers éléphants de la région.

Certains de ces groupes, munis d'armes automatiques et des lance-grenades, font probablement parties de ceux qui ont tués plus de 300 éléphants dans le Parc National de Bouba N'Djida au nord du Cameroun début 2012.

Au cours de la même année, le parc de Minkébé (8000km2) situé dans l'extrême nord du Gabon, avait également subi un carnage de plus de 11.000 éléphants.

Au Gabon le WWF, organisation non gouvernementale internationale et de l'environnement, fortement impliqué dans le développement durable, a procédé lundi dernier à Libreville, au lancement de la campagne contre le massacre des éléphants.

Le trafic des ivoires, une activité illégale aussi lucrative qui existe que grâce à un réseau criminel international très organisé. Qui plus, déplacer des dizaines de milliers de défense d'éléphants depuis les lointaines forêts du Bassin du Congo.

Pour résoudre cette crise, les dirigeants de membre de la CEEAC sont entrain de mettre une politique de tolérance zéro concernant le commerce illégale d'espèce sauvages et le braconnage.

Ads by Google

Copyright © 2013 Africa Info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.