7 Mars 2013

Afrique du Sud: Mort de l'ancien chef de l'unité sud-africaine de lutte contre les anti-apartheid

Dirk Coetzee est mort ce mercredi 6 mars, des suites d'une insuffisance rénale. Il était l'ancien chef de l'unité de la police secrète sud-africaine de Vlakplaas, très active aux heures les plus noires de l'apartheid. Il emporte dans sa tombe certains de ses secrets.

Il n'avait jamais exprimé de regrets pour les meurtres commis, mais il avait été le premier policier blanc à avoir fait des révélations sur les atrocités de l'apartheid.

Dirk Coetzee était le premier dirigeant d'une unité secrète de la police sud-africaine, la Vlakplaas, créée en 1979 pour lutter contre les militants anti-apartheid. Une lutte violente, faite de tortures et de meurtres.

L'Afrique du Sud n'en a pas fini avec l'héritage de l'apartheid

Marikana : échec de société post-apartheid en Afrique du Sud ?

Dans un article du journal Libération daté d'avril 1995, il parlait de la Vlakplaas comme d'une chambre d'exécutions.

Il avait été amnistié en 1997 par la Commission vérité et réconciliation mise en place pour recenser les violations des droits de l'homme entre 1960 et 1994. Et, protégé par le Congrès national africain (ANC), il avait même travaillé au sein des services secrets pour le gouvernement de Nelson Mandela.

Mais Dirk Coetzee est mort sans révéler tous ses secrets. Madeleine Fullard, qui enquête pour le parquet sud-africain à la recherche de disparus de l'apartheid, a indiqué ce jeudi matin qu'elle aurait eu encore besoin de lui pour qu'il lui désigne un dernier site où seraient enterrées des victimes.

Ads by Google

Copyright © 2013 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.