Le Potentiel (Kinshasa)

1 Avril 2013

Congo-Kinshasa: La gouvernance des entreprises dans le système OHADA - nouveau défi

27ème journée du réviseur comptable

La salon Virunga de l'hôtel Memling vibrera, le samedi 13 avril 2013 au rythme de la 27ème journée du réviseur comptable. Cet événement sera organisé par l'Institut du réviseur comptable (IRC), association qui regroupe les professionnels de la comptabilité, de l'audit et de la fiscalité en RDC.

« La gouvernance des entreprises dans le système OHADA : nouveau défi... », est le thème retenu pour la 27ème journée du réviseur comptable, prévu en ce mois d'avril naissant.

Selon le comité d'organisation de cette activité, le thème central sera disséqué par Robert Nken, associé KPMG Congo/Brazzaville, sous la modération de Jean-Yves Parent, directeur associé KPMG Congo-Kinshasa et président de la Commission des études de l'IRC.

La RDC va bientôt basculer vers le système comptable Ohada. Un véritable langage commun qui permet une homogénéisation de pratiques comptables et une meilleure transcription économique des décisions de gestion (mode de reconnaissance du chiffre d'affaires, comptabilisation des passifs et des engagements...).

La rencontre, à en croire les organisateurs de ce dîner-conférence, permettra aux dirigeants et cadres financiers d'entreprises, des ONG et des institutions publiques ou privées, juristes, opérateurs économiques et réviseurs comptables d'être éclairés sur les avantages que peut tirer la RDC en adhérant à l'OHADA. Les participants seront éclairés sur un certain nombre de préoccupations. A titre indicatif, quels sont les nouveaux enjeux pour les organes statutaires des entreprises en RDC ?

Quelles seront les nouvelles exigences dans l'élaboration des états financiers ? Quid du contrôle interne et de la fiabilité des comptes ? Comment le système comptable Ohada renforce les pouvoirs des organes statutaires de l'entreprise... Des échanges et débats s'annoncent déjà fructueux pour les cadres d'entreprises à l'avènement de ce système comptable uniforme à une dizaine de pays africains.

Pour plus d'un observateur, les avancées observées en rapport avec cette adhésion prouvent que la RDC a pris un engagement à offrir aux investisseurs et aux agents créateurs des richesses un cadre des affaires moderne et plus adapté à l'environnement international de business.

Signé à Port Louis le 17 octobre 1993, le Traité créant l'OHADA a pour objet l'élaboration et l'adoption des règles communes simples, modernes et adaptées à la situation des économies des Etats parties ainsi que la promotion de l'arbitrage et la mise en œuvre des mécanismes judiciaires adéquats en matière de règlement des litiges commerciaux. Cette structure regroupe 16 pays, les 14 pays de la zone franc CFA, plus les Comores et la Guinée-Conakry. Elle est ouverte à tout pays africain. La RDC est déjà en voie de basculer vers ce système comptable OHADA.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.