Cameroon Tribune (Yaoundé)

3 Juillet 2013

Cameroun: Les législatives et municipales auront lieu le 30 septembre

Photo: Cameroun Tribune
Elections sénatoriales du dimanche 14 avril 2013 au Cameroun

Le président de la République a signé mardi un décret portant convocation du corps électoral en vue de l'élection des députés et des conseillers municipaux.

La nouvelle tant attendue en cette année électorale est connue. Les élections législatives et municipales auront lieu le 30 septembre prochain. Premier constat, l'élection aura lieu un autre jour que dimanche comme d'habitude au Cameroun. Mais, le Code électoral précise bien que le scrutin doit avoir lieu un dimanche ou un jour qui est déclaré férié et chômé. Il ne peut durer qu'un jour. Deuxième constat, avec la convocation du corps électoral, la refonte biométrique des listes électorales en cours prend immédiatement fin. Maintenant que le calendrier est clair pour tout le monde, les manœuvres dans les états-majors des partis politiques vont monter d'un cran. On sait aussi que la campagne électorale est ouverte à partir du quinzième jour précédant le scrutin. Elle prend fin la veille du scrutin à minuit. Ce qui renvoie au 15 septembre prochain.

Le débat autour du mode de sélection des candidats va certainement être relancé dans les prochains jours. L'enjeu est important. Pour l'élection des députés à l'Assemblée nationale, 180 sièges sont à conquérir. Pour ce qui est des conditions d'éligibilité, le Code électoral dispose que : peut être candidat aux élections des députés à l'Assemblée nationale, tout citoyen camerounais sans distinction de sexe, jouissant du droit de vote et régulièrement inscrit sur une liste électorale, âgé de vingt-trois (23) ans révolus à la date du scrutin et sachant lire et écrire le français ou l'anglais. En ce qui concerne la suite immédiate, on sait que les candidatures font l'objet, dans les quinze (15) jours suivant la convocation du corps électoral, d'une déclaration en triple exemplaire, revêtue des signatures légalisées des candidats. Cette déclaration est déposée et enregistrée, contre récépissé, à la direction générale des Elections ou au niveau du démembrement départemental d'Elections Cameroon (Elecam) de la circonscription concernée. Copie en est immédiatement tenue au Conseil constitutionnel par le candidat ou le mandataire, contre accusé de réception. Les déclarations de candidature déposées au niveau du démembrement départemental d'Elections Cameroon sont transmises sans délai à la direction générale des Elections. Le candidat titulaire et son suppléant doivent conjointement verser au Trésor public un cautionnement fixé à un million (1 000 000) de FCFA.

Ads by Google

Copyright © 2013 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.