Libération (Casablanca)

Maroc: La Troupe du Territoire dévoile son «Testament comique» à Casablanca

L'art et la manière de détourner un héritage à découvrir à la F.O.L. L'argent et son pouvoir sur l'homme, sur ses désirs, ses fantasmes et ses principes est le thème principal de la nouvelle création de la Troupe du Territoire, «Le Testament comique».

Cette pièce de théâtre, qui se veut moderne et ouvertement inspirée des comédies moliéresques, sera donnée en représentation, samedi 12 octobre, à 20h, à la F.O.L (Fédération des œuvres laïques) à Casablanca.

Après «Quai Ouest», une pièce sombre, mêlant tragédie et dérision, la Troupe du Territoire a donc choisi de changer de registre et de s'attaquer au comique à travers cette adaptation par Guy Vassal de l'œuvre classique «Le Légataire universel» de Regnard.

Et pour cause, «après mon dernier spectacle qui puisait dans le répertoire absurde, j'ai voulu changer de registre en choisissant une pièce comique et légère pour le grand public. Aussi, cette pièce m'a rapidement interpellé et attisé mon intérêt par son thème principal : l'argent.

J'ai été fasciné par l'obnubilation de ses personnages pour l'argent. Tous prêts à se vendre, mentir, tricher, falsifier pour cette chose tant prisée », souligne le metteur en scène et scénographe, Abdelhak Khairi.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que cet artiste pluridisciplinaire n'a pas pu s'empêcher de faire le lien avec la crise actuelle, marquée par une hausse des prix des carburants, des loyers, des prix des transports et une stagnation des salaires de base.

A tel point que « je perçois cette pièce comme le miroir de la société actuelle où tout le monde court après l'argent : certains pour joindre les deux bouts, d'autres n'en ont jamais assez, poussés par une société de consommation », confie-t-il dans une note qui nous est parvenue.

Si l'argent demeure le thème principal du nouveau spectacle, la Troupe du Territoire aborde aussi d'autres thématiques telles que le conflit des générations ainsi « que le pouvoir toujours détenu par les vieux ne laissant rien aux jeunes qui ont pourtant tant de projets, de rêves et de fraîcheur, et qui veulent transformer le monde mais se retrouvent finalement pieds et mains liés car ils sont sans argent et sans pouvoir ».

Que nous raconte cette farce ?

« Pour épouser Isabelle, Eraste doit devenir le légataire universel de son vieil oncle, Géronte », suggère le synopsis. Mais pour cela, il va falloir écarter de l'héritage les autres prétendants et surtout faire établir un testament authentique devant un notaire. Pour arriver à ses fins, Eraste doit s'en remettre à son valet Crispin.

Moderne et accessible, cette pièce raconte tout simplement l'art et la manière de détourner un héritage dans un joyeux imbroglio où ruse, suspense et ironie vont tour à tour s'emmêler provoquant ainsi des situations comiques qui ne laisseront pas indifférents les spectateurs.

Composée de 10 membres, la Troupe du Territoire a vu le jour en 2008 au Conservatoire municipal d'Anfa, à Casablanca.

Cet ensemble, créé à l'initiative de l'artiste Abdelhak Khairi et de ses étudiants, revendique plusieurs projets dont «Quai Ouest» de Bernard Marie Koltès, «Patri-cide» de Jamal Khairi et « La Crise ».

La troupe s'est aussi illustrée sur scène avec des créations comme «Fin de partie» (Samuel Beckett), «Antigone» (Jean Anouilh) et «Roberto Zucco» (Koltès).

Géronte (le vieux), Crispin (le valet), Lisette (la servante), Eraste (le neveu), Mme Argante et sa fille Isabelle (fiancée d'Eraste) et enfin Maître Scrupule (le notaire) sont les protagonistes de la nouvelle comédie.

Repères

Titre : Le Testament Comique

Genre : Comédie classique

Auteur : Guy Vassal

Mise en scène et scénographie : Abdelhak Khairi

Durée : 1h

Nb. personnages : 7 (dont 3 femmes et 4 hommes)

Ads by Google

Copyright © 2013 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.