Le Potentiel (Kinshasa)

Egypte/Ghana: En prévision du match retour des barrages face au Ghana, l'Egypte présente ses garanties de sécurité à la FIFA

Après la requête de la Fédération ghanéenne de football sur la délocalisation de son match retour contre l'Egypte, les autorités égyptiennes viennent de déposer une feuille de route, contenant les conditions de garantie pouvant sécuriser les joueurs et leurs biens. La Fifa n'a pas encore répondu à la requête introduite et attend avoir des preuves devant rassurer.

Le gouvernement égyptien continue de convaincre la Fédération internationale de football association (FIFA), pour que le match retour contre le Ghana, comptant pour les barrages retour à la Coupe du monde 2014 se joue au Caire, en Egypte.

Pour rappel, la Fédération ghanéenne avait adressé une lettre à la Fifa, demandant la délocalisation du match retour contre l'Egypte. Elle redoute les troubles sociopolitiques qui secouent l'Egypte depuis le renversement du président Morsi. Le Ghana avait, en date du 8 octobre, saisi la Fifa pour que le match retour se joue sur un terrain neutre et non au stade militaire du Caire comme prévu. Le Ghana a réitéré, la semaine dernière à la Fifa sa demande de délocalisation du match.

L'Egypte, quant à elle, insiste sur le maintien de ce match sur son territoire. La Fifa a alors demandé à l'Egypte de lui soumettre les garanties de sécurité pour ce match au plus tard le 28 octobre

Ayant compris la préoccupation de la Fifa, la Fédération égyptienne de football (Efa) a soumis le lundi 28 octobre à la Fédération internationale de football association (Fifa), une feuille de route, censée contenir les conditions de garanties pour la sécurité des joueurs ghanéens lors match retour Egypte-Ghana au Caire le 19 novembre prochain.

En se conformant aux exigences de la Fifa, l'Egypte rassure que les conditions de sécurité sont rassemblées pour la venue des Black Stars mais aussi pour la tenue du match.

Pour la Fédération ghanéenne de football, l'Egypte continue de traverser des moments très critiques sur le plan politique. Il ne veut surtout pas perdre une vie avant la grand-messe du football mondial. A la requête introduite, la Fifa n'a pas encore répondu et le gouvernement égyptien espère recevoir la réponse dans les 48 heures.

Pour rappel, au match aller à Accra, les Black Stars du Ghana ont marché sur les Pharaons sur un score fleuve de 6 buts à 1. Les Ghanéens étaient très forts sur tous les plans. Ils ont réussi à assurer déjà leur qualification au Mondial 2014, avant le match retour qui s'annonce ouvert pour les Ghanéens. UN MILLION DE DOLLARS EN CAS DE VICTOIRE CONTRE LE GHANA

En attendant que la Fifa se prononce sur ces documents pour déterminer le lieu de la rencontre, la Fédération égyptienne a promis une récompense d'un million de dollars à chaque joueur, soit environ 500 millions de Fcfa au total, aux Pharaons s'ils arrivent à battre les Black Stars du Ghana.

C'est une mission difficile mais pas impossible. Victorieux au match aller (6-1), le Ghana ira en Egypte avec une seule ambition, celle de confirmer sa qualification pour la Coupe du monde « Brésil 2014 ». La question reste posée, si les Pharaons parviendront à renverser la vapeur face à une équipe ghanéenne solide sur les individualités. L'entraîneur des Black Stars rêve déjà de la qualification et espère arracher un match nul, sinon battre les Pharaons.

Un dossier à suivre !

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.