Fratmat.info (Abidjan)

9 Novembre 2013

Cote d'Ivoire: Agboville - Les acteurs de la filière café-cacao invités à œuvrer pour la qualité

« Nous voulons vous amener à sauvegarder et à rendre transparent l'environnement du café-cacao et aussi à relever le défi de la qualité du cacao et au respect strict du prix », a précisé Bamba Ismaël, directeur des opérations techniques du Conseil du café et du cacao.

La salle des fêtes de la mairie d'Agboville a servi de cadre au lancement officiel de la campagne café-cacao le 06 octobre dernier. Au cours de cette cérémonie, les acteurs de la filière (planteurs, acheteurs et coopératives) ont été invités à s'engager dans la qualité. "Le cacao est un produit essentiel en Côte d'Ivoire".

« Nous voulons vous amener à sauvegarder et à rendre transparent l'environnement du café-cacao et aussi à relever le défi de la qualité du cacao et au respect strict du prix », a précisé Bamba Ismaël, directeur des opérations techniques du Conseil du café et du cacao. Avant d'ajouter: « Agboville est une zone où l'on produit un cacao de qualité mais vous pouvez faire mieux ... ».

Pour le délégué régional du Conseil café-cacao des régions de l'Agnéby-Tiassa et de la Mé, Kouadio Kouamé, l'État fait et continue de faire beaucoup d'efforts pour les producteurs. « Vous devez certifier et crédibiliser vos comptes afin de bénéficier de financements.

Et aussi avoir des carnets de reçus d'achats. car, il y aura des contrôleurs de qualité sur le terrain », a-t-il précisé. Avant de lancer un appel aux forces de l'ordre: « je vous demande de faciliter la fluidité routière en vue de préserver la qualité du cacao jusqu'au port d'Abidjan ».

En effet, certains producteurs se sont plaints de rackets dont ils sont souvent victimes de la part de ces forces de l'ordre. « Il n' y a rien à payer. Si vous êtes victimes de ce genre de pratique, saisissez-nous... », A tranché Kouadio Kouamé.

Rappelons que le 30 octobre 2013, la délégation régionale a distribué gratuitement aux acteurs de la filière des semences sélectionnées de cacao, des sacheries-brousses et des produits phytosanitaires. La production de cacao de la campagne dernière de 17362,370 tonnes contre 1495,528 tonnes pour le café dans le département d'Agboville.

Quant au procureur de la République du tribunal d'Agboville, Dizoua Emmanuel, il a expliqué les aspects judicaires et juridiques de la filière. « Les fraudeurs sont punis conformément à la loi car les prévisions de l'Etat sont faussées à cause de ces fraudeurs. Qui portent atteinte à l'économie nationale », a-t-il martelé.

Enfin pour la sous-préfet central d'Agboville, représentant le préfet Bako Digbé Anatole-Privat, le binôme café-cacao constitue l'épine dorsale de notre économie. « Je vous invite à relever le défi de la qualité », a-t-il recommandé aux acteurs de la filière.

Ads by Google

Copyright © 2013 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.