L'Express de Madagascar (Antananarivo)

Madagascar: Concert - Maître Gims à Madagascar

Étoile du rap français, Maître Gims va bel et bien venir à Madagascar, pour l'évènement artistique international de cette année. Rien que pour du son.

Boum bada boum. Maître Gims, le monsieur à deux disques de platine, cette année, la nouvelle donne du rap français, sera à Madagascar. Un concert qui se tiendra le 6 décembre au stade Antaninkatsaka à Bemasoandro Itaosy. Ce n'est pas seulement le monde du hip hop national qui va vibrer, ce sera toute la jeunesse du pays.

En effet, le maestro fait penser à la verve de Mc Solar dans les textes et le renouveau de la musique urbaine dans les instrumentaux. Extrait de Game Over en featuring avec Vitaa, tiré de l'album Subliminal. « Tu sais, les mecs comme moi/Très souvent ça déçoit/Très souvent ça disparait/Ça fait de sales histoires ». Les éloges tombent déjà dans le microcosme du rap antananarivien. Agrad, le chanteur le plus en vue actuellement, dégaine le premier. « C'est un gars polyvalent, il peut surfer sur tous les genres du hip hop. Pour ainsi dire, il peut attirer ceux qui aiment la musique, pas seulement les rappeurs », clame t-il.

Le milieu semble déjà être en ébullition. « Accepter de venir à Madagascar avec sa notoriété actuelle, nous lui devons déjà la reconnaissance. Il ne fait pas le cliché bad boy, exemple type de l'artiste complet contemporain» fait remarquer Tahiry Ratsimba Razanamampandry, présentateur d'émission consacrée au rap sur la Radio Télévision Analamanga.

Maître Gims, c'est ce chanteur que beaucoup reconnaissent comme étant membre du fameux Sexion d'Assaut, groupe formé en 2002 qui a maintenant rejoint le mythe des Booba, Dray, Guizmo et même Stromae.

Arrivée assurée

De son vrai nom Gandhi Djuna, le maître est né le 6 mai 1986 à Kinshasa en République démocratique du Congo. La musique, il l'a dans le sang car son père était le chanteur du groupe Papa Wemba.

Ce dernier n'est pas un artiste inconnu chez les Malgaches dans les années '90. Comme l'a dit Tahiry Rastimba Razanamampandry, ou Tax pour le mic. « C'est de la musique, au delà de l'aspect populaire. Et au final, c'est du rap », ajoute t-il. La venue de Maître Gims à Madagascar est quasiment sûr. « Loin de là le syndrome Matt Houston », rassure un membre du staff de Kanto & Kintana Production. L'heure du concert reste sujette à quelques hésitations car ça se jouera aux désidératas de la météo.

À part cela, tout est déjà peaufiné, maîtrisé, l'on n'attend plus que la venue du maître, au plus tard le 5 décembre. Il est de bon et augure de savourer un texte du titre Meurtre par strangulation de l'album Subliminal au fusil à pompe. « Vous fiez pas aux apparences : les plus dangereux sont tout petits/J'ai vu des monstres avec des corps de filles Comment être sûr d'entrer au Paradis/Quand on sait qu'Iblis faisait partie des gens bénis ».

Ads by Google

Copyright © 2013 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.