Le Soleil (Dakar)

Sénégal: Vote du Budget 2014 du Ministère de l'Elevage et des Productions animales

Le ministre de l'Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, souligne que ce secteur peut développer notre pays. Elle demande aux éleveurs de vacciner leurs animaux afin de bien entretenir le cheptel.

La difficile cohabitation entre éleveurs, agriculteurs, le vol du bétail, la divagation des animaux, la fièvre de la vallée du Rift (Fvr), la transhumance des bêtes, l'abattage clandestin, l'insalubrité des abattoirs, l'approvisionnement en moutons pendant la Tabaski... , toutes ces doléances sont revenues lors du plaidoyer des 51 députés inscrits à la tribune de l'Hémicycle, lors du vote du budget du ministère de l'Elevage et de la Production animale. Certains ont dénoncé le fait que les voleurs soient impunis après leurs forfaits.

« Il faut renforcer la sécurité », demandent-ils. Le ministre rassure : « si vous assurez bien votre bétail et par malheur vous perdez une partie, nous pouvons vous rembourser à hauteur de 80% de la valeur ». Le ministre annonce que le chef de l'Etat, à travers l'Agence de sécurité, veut sécuriser les quartiers pour endiguer le vol du bétail.

Aminata Mbengue Ndiaye révèle qu'après sa visite au Ranch de Dolly, le président de la République a donné instruction de lancer une nouvelle opération sauvegarde du bétail. Un document remis à la presse révèle un déficit quasi général en moutons pendant l'opération Tabaski 2013 et la cherté du bétail. Sous ce rapport, des enquêteurs ont recommandé une autosuffisance en bélier pour la prochaine campagne.

Le député Djimo Souaré de Goudiry invite le ministre à plus de sensibilisation à l'endroit des éleveurs pour qu'ils vaccinent leurs animaux. Quant à Barthélémy Dias, il appelle à retourner à l'ancien système, c'est-à-dire se rendre à la Séras pour égorger et dépecer les moutons pendant l'Aïd El Kébir. « Dakar est une capitale qui ressemble à une poubelle à ciel ouvert pendant la Tabaski », a déploré le parlementaire. Cheikh Seck parle de la reconstitution des ovins.

Face à ces interpellations, Aminata Mbengue Ndiaye a répondu que l'élevage peut bien développer notre pays. «Il faut vacciner nos animaux. Si nous avions vacciné le bétail à hauteur 80 %, cela pourrait développer ce secteur comme nous le voyons au Brésil », a-t-elle dit. Le ministre fait savoir : « lorsque j'arrivais à la tête de ce département, les volailles étaient seulement vaccinées à 1,5 % ». Mais ce pourcentage ira crescendo jusqu'à 17 %, poursuit-elle.

Réapparition de la fièvre de la vallée du Rift. Aminata Mbengue Ndiaye a reconnu l'existence de la fièvre de la vallée du Rift (Fvr), due à la réapparition de moustiques. Cependant, des dispositions fermes ont été prises pour endiguer la maladie, ajoute-t-elle.

Interpellée par le député, Sira Ndiaye Diouf, sur la construction d'un abattoir à Mbour, Aminata Mbengue Ndiaye lui a rétorqué que l'ouvrage sera prêt dès janvier 2014. Néanmoins, elle souhaite que l'abattoir de Touba soit fonctionnel avant le 18 décembre, date à laquelle le président Macky Sall effectuera une visite dans la cité religieuse pour les préparatifs du Grand Magal.

Abordant la question du lait, le ministre a déclaré : « Nous mettons 60 milliards de FCfa dans le lait et pourtant, des éleveurs déversent cette denrée à cause de l'excès de production et l'enclavement.

D'ici 5 à 10 ans, nous pourrons avoir des progrès pour régler ce problème ». Par ailleurs, Aminata Mbengue Ndiaye révèle que 18 docteurs vétérinaires ont été recrutés. Sur la question des chiens errants, une lutte sans merci est déjà enclenchée. « Nous sommes déterminés à les combattre », déclare-t-elle.

Le ministre compte renforcer la culture fourragère pour prévenir toute calamité. Aussi, a-t-elle confirmé vouloir travailler avec tous les agents du secteur. Au terme des plénières, les députés ont voté le budget du ministère arrêté, pour la gestion 2014, à la somme de 14.127.281.000 FCfa contre 13.120.229.620 FCfa en 2013, soit une hausse de 1.007.51.380 FCfa en valeur absolue et 7,68 % en valeur relative.

Ads by Google

Copyright © 2013 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.