La Presse (Tunis)

Afrique: 28e Conférence régionale de la FAO pour l'Afrique - Jeunesse africaine et développement agricole

La population rurale représente 63% de la population africaine totale et 70% des habitants des zones rurales dépendent de l'agriculture pour l'alimentation, la nutrition et l'emploi. Actuellement, 60% des chômeurs du continent ont entre 15 et 24 ans et le sous-emploi est généralisé chez les jeunes ruraux

La Tunisie abrite du 24 au 28 mars la 28e conférence régionale de l'Organisation des Nations-unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) pour l'Afrique qui verra la participation de 50 Etats africains, représentés par leurs ministres de l'Agriculture et d'un grand nombre d'experts et de hauts responsables.

Plusieurs thématiques seront débattues lors des assises de la conférence qui seront axées sur le rôle de la jeunesse africaine dans le secteur agroalimentaire et le développement rural. En effet, avec 65% de moins de 35 ans, « l'Afrique a la population la plus jeune du monde. Chaque année, 20 millions de jeunes africains entrent sur le marché du travail. Cette abondance démographique peut constituer pour l'Afrique un atout qui dope la croissance ou un poids qui la freine. La population rurale représente 63% de la population africaine totale et 70% des habitants des zones rurales dépendent de l'agriculture pour l'alimentation, la nutrition et l'emploi. Actuellement, 60% des chômeurs du continent ont entre 15 et 24 ans et le sous-emploi est généralisé chez les jeunes ruraux ».

Vu la gravité du problème, l'Assemblée des chefs d'Etats et de gouvernement de l'Union Africaine a proclamé la période 2009-2019, décennie de la jeunesse, où la FAO jouera un rôle crucial en aidant les pays membres à élaborer et mettre en œuvre des programmes attractifs qui encouragent la mobilisation de la jeunesse rurale dans le secteur agroalimentaire et contribuent à l'amélioration des revenus en Afrique.

La 28e session de la conférence recommandera, ainsi, des investissements substantiels dans le secteur agricole, en vue d'améliorer l'emploi des jeunes, d'aider les jeunes entrepreneurs à se lancer dans les activités agricoles et non agricoles, à participer dans les coopératives, à adhérer dans les organisations des producteurs... La conférence offrira l'occasion pour examiner la situation de l'alimentation et l'agriculture dans la région, ainsi que l'exécution du Programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine (Pddaa).

Les travaux seront axés sur l'analyse des tendances des différents indicateurs de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition dans la région, ainsi que le rôle des investissements, des subventions, des biens publics et des questions de parité hommes-femmes dans le cadre de l'exécution du Programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine, les difficultés et les perspectives des petits exploitants agricoles, l'investissement agricole responsable. Les experts se pencheront également sur les mesures prises par les gouvernements dans ces domaines, y compris les mesures issues de diverses initiatives mondiales et de la conférence de la FAO, « afin d'en tirer les enseignements et d'élaborer des pratiques optimales pour la région, sachant que 2014 est l'année de l'agriculture et de la sécurité alimentaire en Afrique et qu'elle a aussi été proclamée Année internationale de l'agriculture familiale».

D'autres thématiques seront examinés, telles que les conclusions du comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) en ce qui concerne notamment le plan d'action dans les pays en proie à des crises prolongées et les principes de l'investissement agricole responsable. Les participants se pencheront plus particulièrement sur la question des agrocarburants et de la sécurité alimentaire, notamment en Afrique et dans la perspective du développement après 2015.

La conférence recensera, par ailleurs, les problèmes propres à la région de l'Afrique et les activités prioritaires à prendre en compte lors de l'élaboration des documents relatifs à la planification, au programme et au budget de l'organisation.

En marge des assises de la conférence, une table ronde ministérielle sera organisée, et sera inscrite dans le prolongement de la réunion de haut niveau des dirigeants africains et internationaux sur le thème « vers la renaissance africaine : un partenariat renouvelé en vue d'une approche unifiée pour en finir avec la faim en Afrique d'ici 2025 dans le cadre du Pddaa». Cette table ronde ministérielle permettra d'échanger les connaissances sur les mesures qui ont été prises pour vaincre la faim en Afrique et portera notamment sur le Fonds fiduciaire de solidarité africain, la synergie entre les stratégies continentales mises en œuvre actuellement et la promotion de l'emploi des jeunes dans le secteur agroalimentaire et la protection sociale dans le secteur agricole.

Ads by Google

Copyright © 2014 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 2,000 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 200 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.