9 Avril 2015

Congo-Kinshasa: Fosse commune de Maluku - L'UDPS exige une enquête dans l'immédiat !

Photo: John Bompengo
Des tombes au cimetière de Kintambo le 4/06/2012 dans la commune de Ngaliema à Kinshasa.

La découverte de la fosse commune de Maluku où plus ou moins 400 personnes ont été enterrées dans la nuit, du 19 mars dernier, a suscité des interrogations fondamentales dans le chef de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti de l'opposition. En effet, dans sa déclaration d'indignation faite à Kinshasa le 6 avril dernier, l'UDPS exige la mise sur pied d'une enquête indépendante afin d'éclairer l'opinion sur cette affaire.

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social s'est exprimée au sujet de l'enterrement d'un si grand nombre des compatriotes congolais à Maluku dans des conditions inhumaines. Face à cette horrible affaire, le Parti d'Etienne Tshisekedi demande une enquête indépendante.

Ainsi, dans le souci de fixer l'opinion tant nationale qu'internationale sur cette inhumation «macabre», ce parti de l'opposition radicale présente une série de questionnaires dans le but d'obtenir des réponses convaincantes. Son Secrétaire General, Bruno Mavungu, pose les questions suivantes :

Pourquoi la morgue de l'Hôpital général a-t-elle attendu ce chiffre pour presser l'Hôtel de ville ?

La croix rouge a-t-elle été associée à l'opération ?

A bord de combien de corbillards a-t-on évacué les corps ? qui ont convoyé ces corps ?

Pourquoi ne pas avoir enterré ces compatriotes dans des cercueils et des tombes de fortune respectant ainsi leur mémoire ?

Généralement, les cimetières ne puent pas n'est-ce pas que cette fosse dégage des odeurs nauséabondes parce qu'elle n'était pas profonde ?

La morgue de l'Hôpital général a-t-elle enregistré l'acceptation progressive de ces corps ainsi que leur sortie en une fois ?

En effet, une certaine opinion pense que ces victimes seraient en grande partie des manifestants des événements qui se sont déroulées du 19, 20 et 21 janvier 2015 à Kinshasa. Cette assertion a été rejetée par les autorités provinciales de la Ville-province de Kinshasa.

En attendant les enquêtes qui seront diligentées, les élus du peuple vont débattre sur une question orale à la plénière de ce jeudi 9 avril 2015.

En savoir plus

Fosse commune de Maluku - Le gouvernement dénonce une surenchère politique

À la suite de l'exécutif provincial qui avait récemment donné sa version des faits en… Plus »

Copyright © 2015 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.