21 Octobre 2015

Congo-Kinshasa: Déclaration locale de l'Union européenne sur la situation des droits de l'Homme

communiqué de presse

La Délégation de l'Union européenne publie cette déclaration en accord avec les Chefs de mission des pays membres de l'Union européenne en République démocratique du Congo.

Kinshasa, 21 octobre 2015

Déclaration locale de l'Union européenne sur la situation des droits de l'Homme en République démocratique du Congo

La Délégation de l'Union européenne publie cette déclaration en accord avec les Chefs de mission des pays membres de l'Union européenne en République démocratique du Congo.

La Délégation de l'Union européenne en République démocratique du Congo a pris note avec satisfaction de la ratification le 30 septembre 2015 par la République démocratique du Congo de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et de son Protocole facultatif.

L'UE marque sa disponibilité à appuyer le gouvernement congolais dans la mise en œuvre concrète de ce texte important.

La Délégation de l'Union européenne salue également l'adoption par consensus le 2 octobre 2015, la résolution du Conseil des droits de l'Homme sur la situation en République démocratique du Congo.

Dans ce contexte, l'Union européenne réitère sa condamnation sans équivoque des violences dans l'Est du pays.

Elle est déterminée à appuyer les efforts du gouvernement de la République démocratique du Congo pour mettre un terme à l'impunité et à toutes les formes de violation des droits de l'Homme.

Elle souhaite en particulier accompagner le gouvernement de la RDC dans sa lutte contre toutes les formes de violence sexuelle.

L'Union européenne souhaite l'aboutissement positif des discussions entre la MONUSCO et le gouvernement de la République démocratique du Congo, dans le cadre de leur dialogue stratégique, sur la mise en œuvre de la politique de diligence raisonnable en matière de droits de l'Homme des Nations Unies.

L'Union européenne a enfin pris note avec préoccupation des données publiées le 14 octobre par le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'homme (BCNUDH).

Le Bureau conjoint a en effet enregistré durant le mois de septembre 2015 503 violations des droits de l'homme sur le territoire de la RDC, soit une augmentation significative des cas enregistrés.

La Délégation de l'Union européenne déplore en particulier la multiplication ces derniers temps des cas de harcèlements, d'arrestations arbitraires et de détentions prolongées sans mandat de justice.

Elle encourage le gouvernement Congolais de garantir le plein respect des droits de l'Homme sur tout le territoire de la République démocratique du Congo et l'assure de la disponibilité à appuyer les efforts en ce sens.

M. Cyprien Banyanga Byamungu,

Chargé de presse et information à la Délégation de l'Union européenne en RDC

Congo-Kinshasa

Nikki Haley à Kinshasa - Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l'ambassadrice des… Plus »

Copyright © 2015 European Union External Action. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.