15 Octobre 2015

Ile Maurice: La ministre indienne maneka gandhi appelle au boycott de Maurice

Un nouveau pavé dans la mare des entreprises mauriciennes exportatrices de singes. Cette fois-ci, c'est la ministre de la Femme et du Développement de l'enfant, dans le gouvernement fédéral de l'Inde, qui demande le boycott de l'île Maurice.

Politicienne et ancienne journaliste, Maneka Gandhi est la veuve de Sanjay Gandhi, fils de l'ancienne Première ministre Indira Gandhi.

Dans une lettre ouverte, publiée cette semaine dans bon nombre de grands quotidiens indiens, Maneka Gandhi écrit que l'île Maurice est «le seul pays au monde qui exporte des milliers de singes vers des laboratoires à travers le monde pour y subir des expériences.

Ces pauvres animaux sont élevés comme des légumes et envoyés dans des boîtes à travers l'Europe où ils subissent des tortures inimaginables». Selon Maneka Gandhi, l'île Maurice aurait exporté 9 000 singes rien qu'en 2014.

Ile Maurice

Bateaux - La fabrication a le vent en poupe

Sous un soleil de plomb, des ouvriers s'activent sur un chantier bordé par l'océan. Équipés… Plus »

Copyright © 2015 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.