25 Octobre 2015

Congo-Brazzaville: Communications et radios suspendues à Brazzaville

L'internet mobile, les services de minimessages et le signal de la radio française Rfi restaient coupés mercredi 21 octobre à Brazzaville, où la situation était calme au lendemain de violences meurtrières au Congo entre force de l'ordre et opposants au référendum constitutionnel du dimanche 25 octobre.

Il était toujours impossible à 8h30 locales d'envoyer un texto, d'accéder à internet à partir de son téléphone portable ou de capter Rfi, une des stations les plus écoutées du pays, sur sa fréquence Fm brazzavilloise. Ces services avaient été totalement indisponibles, après des affrontements où quatre personnes au moins ont été tuées dans les deux principales villes du Congo lors de heurts entre policiers et opposants au référendum, qui pourrait permettre au président Denis Sassou Nguesso de se représenter en 2016.

Congo-Brazzaville

Des ONG lancent une campagne en faveur des prisonniers politiques

Au Congo-Brazzaville, une plateforme d'ONG, à l'initiative de l'Observatoire congolais des droits de l'homme… Plus »

Copyright © 2015 Fahamu. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.