5 Novembre 2015

Congo-Kinshasa: Nouveau plan de sortie de crise - Opposition, Clément Kanku propose une table-ronde électorale !

Photo: John Bompengo
Siège de la Ceni à Kinshasa

Il s'est rendu à l'évidence que les acteurs politiques congolais doivent se parler, pour remettre le processus électoral sur les rails. C'est alors qu'il a conçu un plan de sortie de crise.

En lieu et place du dialogue ouvert qui apparaît comme un arbre qui cache la forêt, Clément Kanku Bukasa wa Tshibuabua, Président National du Mouvement pour le Renouveau et Député National issu de Dibaya, dans l'ex-Kasaï Occidental, préfère une table-ronde électorale qui ne traitera que des questions spécifiquement liées à la bonne organisation des élections et ce, dans les délais constitutionnels. Le Président angolais, Edouardo Dos Santos et le Sud-africain Jacob Zuma devraient être associés aux discussions, pour éviter le pourrissement politico-sécuritaire. La Monusco pourrait, à son avis, jouer à la facilitation.

Sur le contenu de la table-ronde électorale, le Député national de l'Opposition Clément Kanku circonscrit le cadre. Le dialogue électoral, si l'on peut le désigner ainsi, porterait essentiellement sur la restructuration du Bureau de la CENI ; la révision du fichier électoral et l'enrôlement de nouveaux majeurs ; le calendrier réaménagé, consensuel avec une planification claire des opérations électorales ; la réflexion sur l'installation de nouvelles provinces et ses conséquences dans le processus électoral ; le rôle du Conseil supérieur de l'audiovisuelle et de communication durant la période électorale ; une solution de compromis sur les élections prioritaires dans le délai constitutionnel ; l'accès à tous aux médias publics ; ainsi que la procédure de passation de pouvoir. La table-ronde électorale durera deux semaines dans un format réduit. Les participants seront issus de toutes les parties prenantes au processus électoral, entre autres, la CENI, le CSAC, la MP, l'Opposition politique et la Société civile.

Dans son schéma de sortie de crise, Clément Kanku confie à la Monusco la mission d'accompagnement. La Monusco qui dispose d'une logistique peut aider à faciliter les élections sur toute l'étendue du territoire national. L'auteur du « Plan de sortie de crise face à l'impasse du processus électoral en RDC donne l'impression d'être convaincu qu'il n'y a plus d'alternative en dehors de cette table-ronde électorale. Les USA, l'Union Européenne et la Monusco sont favorables à la tenue d'un forum inclusif pour débloquer le processus électoral. C'est maintenant, écrit-il, qu'il faut agir. Pour ce faire, au plan intérieur, il est important de multiplier des actes d'apaisement comme la définition d'un plan sécuritaire ad hoc qui viserait la protection optimale de tous les acteurs sociaux et politiques, et la promotion du libre débat.

Des limites infranchissables sont fixées. Cela, pour empêcher que le fameux dialogue électoral ne serve de prétexte, pour renverser l'architecture démocratique du pays. Les principes sacro-saints portant sur la forme républicaine de l'Etat, le suffrage universel direct ; la limitation du nombre de mandat présidentiel ; le pluralisme politique et syndical ne sont pas négociables. Mais, les Congolais peuvent parvenir à s'entendre autour d'un dénominateur commun, à savoir, l'organisation des élections dans le délai constitutionnel avec deux tâches importantes notamment, l'enrôlement de nouveaux majeurs et la révision du fichier électoral. Sera-t-il suivi ?

En savoir plus

Goût aigre !

C'est à couteaux tirés qu'ils ont de la peine à se mettre dans les rangs. Majorité… Plus »

Copyright © 2015 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.